Avignon Motor Festival 2018/1

Une vente aux enchères se prépare

L’AMF (Avignon Motor Festival) se tient chaque début de printemps en Avignon au parc des expositions. Si lors de mon arrivée en Provence j’y venais régulièrement, depuis deux ou trois ans, l’envie avait disparu. En début d’année j’ai été contacté par une maison de ventes aux enchères sans savoir que celle-ci gravitait dans l’orbite Drouot.

Ma curiosité aura été piquée et souhaitant renouveler mon parc de jouets, j’ai donné suite et mis en vente deux de mes autos. Au vu de cette photo, j’aurais bien pu y vendre les trois autos que je possède mais dans ce cas il ne me restait plus qu’un ridicule scooter Honda pour me déplacer.

Pour vous faire rêver, voici la catalogue de la vente.

Vous les reconnaîtrez facilement mes deux autos mises en vente. Cette photo est trompeuse,  le hall H abrite quelques autos remarquables. Toutefois, il convient de débuter ce reportage par la dénonciation d’une tromperie, non pas une tromperie du commissaire priseur mais par une tromperie marketing d’un constructeur automobile.Serait-ce une Axiam ou une Ligier de Luxe, cette voiturette sans permis ?Shame on you Aston Martin, que la honte soit sur toi Aston Martin.
Comment peut-on dévoyer son image avec de pareilles caisses à savon ?Heureusement, dans le hall on trouve enfin les pépites attendues. La première, bien que dans une livrée British Racing Green est une Rosengard, un hommage à mon beau-père Charles qui a travaillé dans les usines de cette marque.L’unique moto de course de la vente que Susan avait choisi dans le catalogue de la vente.Une Packard qui ne dépareillerait pas le musée Packard de Fort Lauderdale.Une DS Majesty, comme seul Henri Chapron savait les produire, taille la bavette avec une Bentley. Entre nobles bien nés les valeurs sont préservées.En parlant de noblesse, la prolétaire mini, modeste et abordable à l’époque de sa production, a servi de base à deux avatars de luxe, la Riley et la Wolseley. Ici une Riley.Sans quelques Porsche(s) ou Ferrari(s), une vente aux enchères n’en serait pas une.Quelques jouets monstrueux de puissance dans un état remarquable.Et si l’on oublie la 911 en arrière plan, la Mercedes et la Maserati sont là pour nous faire rêver.

Dimanche 25 mars, à partir de 13:30, la vente débutera. J’y serai et ne manquerai pas de vous raconter ce que j’aurais vu.