Découvrir le pilotage

Le 17 juin 2013, Christian Tournier me fera découvrir les joies de s’envoyer en l’air.

Premier vol à 63 ans, lâcher à 64, en août 2018, à près de 70 ans, je totalise, formation comprise, 450 heures. Christian, par sa patience, par sa pédagogie efficace, m’aura permis de réaliser un rêve de gosse : devenir le Maître à bord, appréhender les dangers, piloter pour voler. Cinq années de bonheur même si désormais le pilotage n’a plus ce côté magique qu’il avait jusqu’à aujourd’hui.

Alors si à été 2017, un peu de lassitude s’installe, il reste toujours la joie de percevoir l’étincelle dans l’œil de ceux qui ne sont pas encore gavés. Ici Lucien qui s’est posé à Aubenas après un vol “Long Courrier” d’une vingtaine de minutes, boira son premier verre au bar du Pélican, fier comme Artaban.L’avion ce n’est simplement voler, c’est aussi aller quelque part.

En août 2018 j’aurai pris le manche de mon avion pour la dernière fois. Avec Susan, pour ce dernier vol, nous avons déjeuné avec Patrick Landman à Fayence. Le voyage de retour se fera par le trait de côte, de Fréjus à Montpellier à basse altitude. Le chant du Cygne.

Au 1 octobre le CTLS changera officiellement de propriétaire, je serai redevenu rampant.