Déni de réalité

8 mars 2020

Pour faire suite à l’article Tautologie publié hier, Bankrupt Pinocchio poursuit avec insistance un discours de déni de la réalité. Jusqu’à présent je m’étais refusé de citer le clown, cette fois les limites du déni sont franchies.
Le tweet qui suit mérite de perdre quelques instants à le lire. Pour les peu anglophones, je vais tenter de le traduire et d’en garder l’essence.
Le texte cité, traduit plus bas, sera en italiques, les différents éléments identifiés par un index.

  1. Nous, à la Maison Blanche, avons un plan parfaitement adapté pour attaquer le CoronaVirus.
  2. TRES TÔT nous avons fermé les frontières avec certaines régions, c’était une bénédiction divine.
  3. Le vice président fait un superbe boulot.
  4. Les médias menteuses font tout pour nous montrer sous un mauvais jour. Triste !

Dans ce message on retrouve les éléments décrits dans l’article Tautologie, à savoir mise en avant de mythes et de mensonges, le déni de réalité, la répétition de ces éléments sous de multiples formes.

  1. La Maison Blanche, en fait le président à lui seul, possède toutes les compétences.
    Il en sait plus sur l’épidémie que le CDC. (Organisme fédéral de suivi des épidémies)
    Il sait mieux que ses généraux comment gérer une guerre…
    C’est pourquoi les officiels compétents sont virés, les budgets réduits ou supprimés.
    Cet élément de langage du “Very Stable Genius” est une constante, une auto-satisfaction répétée systématiquement. C’est donc certainement vrai.
    En fait, tel dieu, il est omniscient, omnipotent.
  2. Parmi les éléments récurrents, on trouve la fermeture des frontières qui est l’obsession centrale. Heureusement que le mur construit par la Maison Blanche, payé par le Mexique, arrête efficacement toute forme d’invasion humaine, microbienne ou même virale.
  3. Mike Pence, un bigot avéré, créationniste patenté, négationniste de la réalité scientifique, a montré sa totale incompétence lorsqu’il était gouverneur de l’Indiana. Sa calamiteuse gestion de la crise du SIDA aura propulsé l’Indiana en tête des états américain pour le nombre de séropositifs. Un article parmi tant d’autres en cliquant ici.
  4. Enfin, pour faire bonne mesure, une attaque habituelle sur les journalistes qui tentent de montrer la réalité.

Pour le lecteur attentif, ce tweet est un exemple de tautologie.
Le message est répété, la réalité niée.

Comme Bankrupt Pinocchio nie la réalité du risque,
aujourd’hui je fais un vœu :

Que le COVID-19 le rattrape, que le COVID-19 fasse son office.

Pour partager votre point de vue, cliquez ici.

134(1)

Laisser un commentaire