La Pologne est de retour

22 décembre 2021

 

Suite à l’anéantissement du Printemps de Prague par l’URSS, cette dernière, afin de s’assurer que la Tchécoslovaquie ne serait pas à nouveau un centre de contestation du Paradis Socialiste, L’URSS aura garanti un approvisionnement en biens et consommables digne de l’Europe occidentale, enfin pas tout à fait mais presque.

Vu de Pologne, cette abondance était perçue comme un outrage à la dignité polonaise qui s’est réfugiée dans une contestation du régime. La conséquence principale fut la mise en place par le régime d’une pénurie généralisée donc des files d’attente devant toutes les boutiques, que celles-ci disposent ou non de produits à vendre. C’est depuis cette époque que lorsqu’une file d’attente est repérée, certains sarcastiques dont je suis, affirment avec un sourire moqueur : « La Pologne est de retour ».

Et c’est ce qui arrive aux US. Les files d’attente sont de retour, pas pour des biens de première nécessité mais pour se faire tester. Les images ci-dessous parlent d’elles même.

Following the annihilation of the Prague Spring by the USSR in August 1968, the latter, in order to ensure that Czechoslovakia would not again be a center of protest against the Socialist Paradise, the USSR did guarantee a constant and reliable supply of basic goods, food worthy of Western Europe, may be, not quite, but almost.

Seen from Poland, this abundance was perceived as an outrage to the Polish dignity which took refuge in a challenge of the regime. The main consequence of the challenge was the introduction of a general shortage by the regime which generated queues in front of all the shops, whether or not they had products to sell.

It is since that time that when a queue is spotted, some sarcastic of which I am, say with a mocking smile: « Poland is back ».

And that’s what happens in the U.S. The lineups are back, not for basic necessities but to get tested. The images below speak for themselves.

A Boca Raton, commune plus que bourgeoise, au coin d’une rue je repère une ligne d’autos plutôt cossues qui semblent alignées pour une cause commune. Souvent il s’agit d’une procession pour rendre un dernier hommage.

In Boca Raton, a more than bourgeois Township, at the corner of a street, I spot a line of cars that seem to be lined up for a common cause. Often it is a procession to pay a last tribute.

La présence de la Police confirme le côté officiel de la manifestation.

The presence of the Police confirms the official side of the demonstration.

Mais non, il ne s’agit pas encore d’un enterrement mais plus prosaïquement de péquins qui souhaitent savoir officiellement s’ils sont infectés ou non. Les auto-tests, pas les tests en automobile, étant disponibles gratuitement, les demandeurs doivent espérer un certificat  pour pouvoir prendre l’avion.

But no, it is not yet a burial but more prosaically folks who wish to know officially whether they are infected or not. Since auto-tests, not automobile tests, are available free of charge, applicants must be expecting an official certificate to be able to fly.

Vous êtes priés de noter que
l’Eglise Unitarinène Universelle offre ses locaux pour une cause Œcuménique.

Please note that the
Unitarian Universalist Church offers its premises for an ecumenical cause.

Plus près de chez nous, dans la commune prolétarienne populaire de Fort Lauderdale, point d’automobiles en attente de test COVID mais des lignes de pôvres.

Closer to home, in the popular proletarian Township of Fort Lauderdale, no cars waiting for COVID testing but lines of people who cannot afford Drive-in testing.

Voilà, les ravages du capitalisme libertarien redonnent une nouvelle vie aux restrictions et files d’attente qui avaient, en leur temps, détruit l’idéal Marxiste-Leniniste.

268(1)

These are the ravages of libertarian capitalism giving new life to the restrictions and waiting lines that had, in their time, destroyed the Marxist-Leninist ideal.

2 réflexions sur « La Pologne est de retour »

  1. jlc Auteur de l’article

    Lors de l’article sur ma vaccination, j’avais fait une photo, pas claire, où l’on percevait deux files, l’une pour la vaccination, l’autre pour les tests. La file Vaccination était vide, celle du Test chargée.
    Hier, j’ai trouvé particulièrement drôle la file de bagnoles à Boca Raton et de piétons à Fort Lauderdale.
    Ce que je ne pige pas, mais pas du tout, c’est cette asymétrie entre le test qui informe simplement et le vaccin qui protège durablement. Cela dit, j’ai aussi vu en France, avant mon départ, de belles files de piétons devant des points de test.
    La (choisir le substantif qualifiant) est vraiment infinie, une fois de plus Einstein avait raison.

Laisser un commentaire