Liberté en danger

28 octobre 2021

Les Etats-Unis, depuis leur création, se prévalent de guider le monde vers la démocratie. Jusqu’à une époque récente, ce leadership, sur leur territoire, ne pouvait être mis en défaut que marginalement. La démocratie exclut le mensonge, que celui-ci soit un mensonge explicite, que celui-ci soit un mensonge par omission. Afin de démontrer leur évident leadership, les USA mettent en avant les deux premiers amendements à la constitution. Le premier confirme la totale liberté d’expression, le deuxième amendement garantit aux milices la droit de posséder des armes pour se protéger d’un coup d’état contre la démocratie.

Si dans un prochain article, il conviendra de rappeler la grande omission américaine, il nous faut éclairer deux mensonges, à savoir les Armes de Destruction Massives de Saddam Hussein, l’autre le « Big Lie », le grand mensonge répété à l’envi par Pinocchio, l’ancien occupant de la Maison Blanche, qui prétend, contre toute évidence, qu’il s’est fait voler l’élection.

The United States, since its creation, had the desire to guide the world towards democracy. Until recently, this leadership, on their territory, could only be put in jeopardy marginally. Democracy excludes lying, whether it is an explicit lie, whether it is a lie by omission. In order to demonstrate their obvious leadership, the USA put forward the first two amendments to the constitution. The first confirms total freedom of expression, the second amendment guarantees militias the right to possess, operate, carry weapons to protect themselves against a possible coup against democracy.

If in a future article it is necessary to recall the great American omission, we must enlighten two lies, namely, on one hand, the Weapons of Mass Destruction of Saddam Hussein, on the other hand the «Big Lie», the great lie repeated to the envy by Pinocchio, the former occupant of the White House, who claims, against all evidence, that he was robbed of the election.

Le premier grand mensonge, celui des Armes de Destruction Massives, a déstabilisé le Proche-Orient de façon définitive. En cela, Colin Powell, homme par ailleurs plus que respectable, aura porté un mensonge qui aura conduit les USA vers une guerre inavouable pour le plus grand profit du complexe pétrolier US.

The first big lie, the Weapons of Mass Destruction, destabilized the Middle East for last twenty years. In this, Colin Powell, a perfectly respectable man, has carried a lie that led the USA towards an unspeakable war for the greater profit of the US oil complex.

Le second mensonge est significativement plus pervers, il rappelle la merveilleuse affirmation du Grand Humaniste, le Docteur Joseph Goebbels, qui pose le principe suivant : Plus le mensonge est gros, mieux il passe.

Dès avant l’élection, Pinocchio refusait l’idée d’accepter une possible défaite lors de l’élection présidentielle de 2020. Souvenons-nous que c’est en mettant en cause la régularité des élections que les autocrates usurpent et gardent le pouvoir. Or lors de ces élections, le résultat ne pouvait être réellement contesté, Biden avait reçu plus de sept millions de suffrages que le clown. Si les urnes avaient été bourrées, les plaintes portées devant les tribunaux n’auraient jamais donné un résultat unanime, à savoir que les résultats sont légitimes et qu’aucune irrégularité ne pouvait être opposée. Et pourtant Pinocchio ne manque aucune occasion pour se bauger dans sa propre fange et affirmer que le parti Démocrate corrompu le poursuit de sa vindicte. En cela Biden le prive de la présidence qu’il avait largement gagnée.

Et à l’intérieur du parti Républicain, plus de 40% des électeurs adhèrent à ce mensonge et sont prêts à prendre les armes pour faire valoir leur bon droit. Constatons qu’aujourd’hui, les armes participent aux manifestations, réunions, assemblées, elles deviennent un moyen pour intimider les tenants d’un autre point de vue.

The second lie is significantly more perverse, it recalls the wonderful affirmation of the Great Humanist, Doctor Josef Goebbels, who poses the following principle: The bigger the lie, the better it passes.

Even before the election, Pinocchio refused to accept a possible defeat in the 2020 presidential election. Let us remember that it is by questioning the regularity of elections that the autocrats usurp and keep power. But during these elections, the result could not really be contested, Biden has won with more than seven million votes over the clown. If the ballot boxes had been stuffed, the complaints to the courts would never have produced a unanimous result, namely that the results are legitimate and that no irregularity could be opposed. And yet Pinocchio misses no opportunity to bauge himself in his own pennant and claim that the corrupt Democratic Party is pursuing a Witch Hunt. In this Biden deprives him of the presidency which he pretends to have largely won.

And within the Republican Party, more than 40% of voters adhere to this lie and are ready to take up arms to assert their right. And today, weapons participate in demonstrations, meetings, assemblies, they become a means to intimidate the supporters of another point of view.

La liberté d’expression permet de penser et d’affirmer, contre toute évidence, que la terre est plate. Mais, le fait que la terre soit une quasi-sphère est scientifiquement prouvé. cette certitude n’autorise pas les tenants de cette vérité à s’introduire dans un séminaire de la terre plate et faire valoir, à la Kalachnikov, la Vérité. Sur des contre-vérités aussi dénuées de fondement, le mépris, l’ironie permettent de passer outre.

Mais qu’en est-il de la négation des massacres, de la Shoah, de l’extermination des juifs, des bohémiens, des communistes durant la période nazie. Mais qu’en est-il de la négation du massacre des Arméniens en 1916 par les restes de l’empire ottoman ?

Il existe, en France, de lois mémorielles qui interdisent la diffusion, la promotion de la négation de ces massacres. Aux USA, ces lois n’existent pas, toutes les opinions peuvent avoir accès à l’enseignement, même s’il s’agit de croyances portées uniquement par des fondamentalistes religieux, par exemple le créationnisme contre la théorie de l’évolution. L’expérience montre que les lois mémorielles n’interdisent pas la propagation des mensonges, la totale liberté d’expression non plus.

Freedom of expression makes offers the possiblity to think and affirm, against all evidence, that the earth is flat. But the fact that the earth is a quasi-sphere is scientifically proven. This evidence does not allow the proponents of this truth to enter into a flat earth seminary and to assert, using a Kalashnikov, the Truth. On untruths so unfounded, contempt, irony allow to pass over.


But what about the denial of the massacres, the Shoah, the extermination of the Jews, of the gypsies, of the communists during the Nazi period. But what about the denial of the massacre of the Armenians in 1916 by the remains of the Ottoman Empire?

There are, in France, memory laws that prohibit the dissemination, the promotion of the negation of these massacres. In the USA, these laws do not exist, all opinions can have access to teaching, even if these beliefs are carried by religious fundamentalists, for example creationism vs the theory of evolution. Experience shows that memory laws do not prohibit the spread of lies, nor does total freedom of expression.

Depuis la fin de la guerre civile qui opposa le nord industriel au sud esclavagiste, les présidents, une fois installés, prétendaient gouverner au nom de tous. Que cette affirmation soit sincère et réellement appliquée sur le terrain est une chose, mais elle s’insérait naturellement dans le discours politique. La conséquence directe est que le perdant de l’élection reconnaissait la victoire de son adversaire et le pouvoir se transmettait de façon apparemment harmonieuse. Cette tradition donnait l’image d’une démocratie apaisée, d’un mode de gouvernement humaniste qui, au moins vu depuis nos pays occidentaux, pouvait être transposé sur la terre entière. En 2016, un populiste ignare et clivant a été nommé, pas élu, nommé par des institutions obsolètes à la présidence des USA. Bien qu’ayant perdu au nombre de voix, son adversaire avait trois millions de voix de plus que lui, il s’est retrouvé aux commandes des USA. 

Since the end of the civil war between the industrial north and the slave-owning south, the presidents, once installed, claimed to govern on behalf of all. It is one thing to make this statement sincerely and truly govern for the whole nation, but it was naturally part of the political discourse. The direct consequence was that the loser of the election recognized the victory of his opponent and power was transmitted in an apparently harmonious manner. This tradition gave the image of a peaceful democracy, a humanist mode of government which, at least seen from our Western countries, could be transposed to the whole world. In 2016, an ignorant and divisive populist was appointed, not elected, by obsolete institutions to the presidency of the USA. Although the loser gained three million more votes more than Pinocchio, he rose to the presidency and got the control of the United States.

Pendant ces quatre années, cet incapable populiste aura flatté les tendances les plus basses, les plus racistes et se sera appuyé sur les penchants fascistes d’une société blanche en perte de pouvoir, société incapable de maîtriser les nouveaux enjeux, société xénophobe, raciste qui retrouve aussi ses racines et traditions antisémites et violentes. Et comme la loi, le deuxième amendement, n’est pas un frein à la possession et l’usage d’armes à feu, la possession et surtout l’exhibition des pénis de substitution devient un Must pour faire valoir son point de vue.

During these four years, this incompetent populist will have flattered the lowest, most racist tendencies and will have relied on the fascist leanings of a white society in loss of power, a society incapable of mastering the new stakes, xenophobic, racist society that revives its anti-Semitic and violent traditions. And since the law, the second amendment, is not an obstacle to the ownership and use of firearms, the possession and especially the display of these penis substitutes becomes a Must to impose one’s point of view.

Dans ce climat délétère de haine de l’autre, la victime sera la démocratie. Le deuxième amendement, celui de la liberté de posséder et porter des armes dans le domaine public, va flinguer le premier amendement, celui de la liberté d’expression. En 2016 je craignais un retour du populisme, en 2021 je fais dans mon froc.

In this deleterious climate of hate against the other, the victim will be democracy. The second amendment, that of the freedom to possess and bear arms in the public domain, will kill the first amendment, that of freedom of expression. In 2016 I feared a return of populism, in 2021 I’m scared to death.

500(1)

2 réflexions sur « Liberté en danger »

  1. Christian

    Ouais, et ça ne se passe pas que là bas…on en discutait avec quelques collègues aujourd’hui à propos des candidatures de Zemmour et autres Le Pen à jouir: en 2016 la candidature de Trump faisait rigoler la planète. On dit que ce qui se passe aux USA arrive tôt ou tard en Europe. On a juste un peu de retard profitons en.

    1. jlc Auteur de l’article

      Vrai, mais cela dit, la grande différence, c’est qu’ici les flingues, pétoires et autres pénis de substitution nous n’en avons pas la culture autre que la chasse. De plus, pour le moment, à la tête de l’état, l’actuel président ne joue pas de la haine et de l’exclusion. En revanche si les voix de l’extrème droite se partagent entre la facho et le collabo, Macron est dans un fauteuil, enfin presque. Et vu des US, un article sur Zemmour, article transmis par Susan :
      https://enewspaper.sun-sentinel.com/infinity/article_share.aspx?guid=746c3d00-adc8-447d-aa1b-6ada88a07708

Laisser un commentaire