Liberté et Censure

3 octobre 2021

L’article publié le 1 octobre pose le problème de la légitimité d’une censure, non par une autorité gouvernementale, mais par la presse. Sur ce sujet trois citations doivent guider notre réflexion. Dans cette première citation Saint Just expose une contradiction fondamentale. Par la deuxième, Henri Poincaré éclaire les impasses où conduit l’ignorance. Enfin Albert Einstein rappelle que si la connaissance ouvre des droits qu’il faut refuser à l’ignorance, le savoir impose la rigueur de l’humilité.

– « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté. »
Saint Just
– « Douter de tout ou tout croire sont deux solutions également commodes, qui l’une et l’autre nous dispensent de réfléchir. »
Henri Poincaré
– « Plus j’apprends, plus je réalise que je ne sais pas. »
Albert Einstein

The article published on 1 October raises the problem of the legitimacy of censorship, not by a government authority, but by the press. On this subject three quotations must guide our reflection. In this first quotation Saint Just exposes a fundamental contradiction. By the second, Henri Poincaré illuminates the dead-ends where ignorance leads. Finally Albert Einstein recalls that if knowledge opens up rights that must be denied to ignorance, knowledge imposes the rigor of humility.

– « No freedom for the enemies of freedom. »
Saint Just
– « Doubting everything or believing everything are equally convenient solutions, both of which dispense us from thinking. »
Henri Poincaré
– « The more I learn, the more I realize I don’t know. »
Albert Einstein

Pas de Liberté pour les ennemis de la Liberté.

Dès le début de cette réflexion, un problème se pose, celui de la liberté. En anglais US le mot « Liberté » accepte deux traductions possibles, à savoir « Liberty » et « Freedom ».

Une indication se repère dans le Premier Amendement de la Constitution US, celui-ci contient l’expression suivante « abridging the freedom of speech » , à savoir « l’interdiction de restreindre la liberté d’expression. » Mais si cette liberté expression permet la diffusion de contre-vérités, de mensonges avérés, les organes d’information se doivent-ils de rapporter le mensonge, la contre-vérité.

En la rapportant, ils confèrent au mensonge, à la contre-vérité une valeur qui offre aux tenants du doute et de conspiration d’inutiles arguments. En cela, la censure se justifie.

Une décision prise par Google début octobre 2021 va dans ce sens. Désormais, sur YouTube, les vidéos anti-vaccin sont désormais banies. Reste à FaceBook de faire de même.

No freedom for the enemies of freedom.

From the beginning of this reflection, a problem arises, that of freedom. In English the French word « Liberté » accepts two possible translations, namely « Liberty » and « Freedom ».

An indication is found in the First Amendment of the US Constitution, which contains the following expression « abridging the freedom of speech », namely « the prohibition on restricting freedom of expression. » But if this freedom of expression enables the dissemination of untruths, of proven lies, should the organs of information report the lie, the untruth.

By reporting it, they confer upon falsehood, upon the untruth, a value which offers to the proponents of doubt and conspiracy unnecessary arguments. In this, censorship is justified.

A decision taken by Google at the beginning of October 2021 goes in this direction. Now, on YouTube, the anti-vaccine videos are banished. Let FaceBook do the same.

Douter de tout ou tout croire sont deux solutions également commodes, qui l’une et l’autre nous dispensent de réfléchir.

Si le regard critique permet à la science d’avancer, parfois la remise en cause de vérités admises ouvre la porte à de belles avancées. Toutefois, pour offrir une réelle pertinence, les remises en cause doivent s’appuyer sur des faits, pas sur de simples croyances répétées.

En revanche, si la tautologie ne forme pas la vérité, la répétition de contre-vérités, de mensonges, elle renforce superstitions et asservissements. 

En cela les médias se doivent de censurer l’inutile, dangereuse répétition.

Doubting everything or believing everything are equally convenient solutions, both of which dispense us from thinking.

If the critical gaze on knowledge allows science to advance, sometimes the questioning of admitted truths opens the door to beautiful advances. However, to be truly relevant, challenges must be based on facts, not on mere repeated beliefs.

On the other hand, if tautology does not form the truth, the repetition of untruths, lies, reinforces superstitions and enslavements.

In this the media should censor the useless, dangerous repetition.

Plus j’apprends, plus je réalise que je ne sais pas.

En affirmant que l’avancée de la connaissance permet de mesurer le chemin restant à parcourir pour arriver au Savoir, Albert Einstein souligne que l’ignorance ouvre la porte aux certitudes infondées. C’est probablement pourquoi les églises valorisent l’ignorance pour imposer leur pouvoir. Souvenez-vous du procès intenté par le Pape à Galilée qui avait découvert que la terre tournait autour du soleil et non le contraire. 

Les mensonges répétés par Pinocchio à propos du COVID auront tué en octobre 2021 plus de sept cents mille américains.

Les mensonges répétés par Pinocchio à propos des élections, il prétend contre l’évidence qu’elles lui ont été volées, ces mensonges détruisent la Démocratie et ouvrent la porte à un virage fasciste aux USA. Et celui-ci est déjà bien engagé. 

La censure des mensonges n’est probablement pas la solution, mais leur répétition aura donné corps à la diffusion de la pandémie, aura donné corps au retour des vieux démons populistes du racisme, de l’autocratie.

The more I learn, the more I realize I don’t know.

By affirming that the advance of knowledge makes it possible to measure the infinite distance to Knowledge, Albert Einstein stresses that ignorance opens the door to unfounded certainties. This is probably why churches value ignorance to impose their power. Remember the lawsuit brought by the Pope against Galileo who had discovered that the earth revolved around the sun and not the opposite. 

Pinocchio’s repeated lies about COVID will have killed more than seven hundred thousand Americans in October 2021.

The lies repeated by Pinocchio about the elections, he claims against the evidence that they were stolen from him, these lies destroy Democracy, they open the door to a fascist shift in the USA. And this shift is already well engaged.

Censorship of lies is probably not the solution, but their repetition will have given substance to the spread of the pandemic, will have given substance to the return of the old populist demons of racism, of autocracy.

90(2)

Laisser un commentaire