Massacre à l’AR15

27 mai 2022

 

En cette fin mai 2022, un ado de 18 ans s’est offert un tir aux pigeons dans une école primaire. Son score est honorable, 19 gamins entre 8 et 11 ans, deux institutrices et un dommage collatéral sous la forme d’une crise cardiaque de l’époux d’une des institutrices. Soit un total de 21 coups au but directs et un par la bande.

Cela dit, le gamin aurait pu mieux faire, il disposait de 300 cartouches pour son arme de guerre. Il convient de blâmer son manque d’assiduité au stand de tir. Il n’aura pas les félicitations du Jury.

At the end of May 2022, an 18-year-old teenager shot himself in a primary school. His score is honorable, 19 kids between 8 and 11 years, two teachers and collateral damage in the form of a heart attack of the husband of one of the teachers. That’s a total of 21 direct hits and one indirect hit. No bad for a first attempt by a true beginner.

That said, the kid could have done better, he had 300 rounds for his war weapon. He is to blame for his lack of attendance at the shooting range. He will not get the  » Cum Laude  » grade for his performance.

Dans un article précédent je rappelais l’impasse dans laquelle ont engagé les politiciens corrompus un pays qui se prétend démocratique.

Cette impasse est le Deuxième amendement qui définit une position de principe dans la Constitution des USA.

La traduction de cet amendement est la suivante :

Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre,
le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé.

In a previous article I recalled the impasse in which the criminal NRA corrupts slug politicians who shield gun manufacturers in a country that claims to be democratic.

This impasse is the Second Amendment which defines a principled position in the US Constitution.

The Second Amendment has been written as follows:

A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State,
the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed.

Cet amendement est composé de deux parties, la première constate une absolue nécessité du moment, la seconde donne les moyens à la réalisation de cette absolue nécessité.

Aujourd’hui, lorsque les américains favorables à la possession non réglementée des armes font référence à cet amendement ils commettent deux erreurs.

  1. La première est de refuser une lecture herméneutique, c’est-à-dire lire le texte en l’éclairant par la compréhension de la situation politique et militaire au moment de son adoption.
  2. La seconde erreur et c’est certainement la plus grave, consiste à ignorer la première partie du texte qui fait référence à la formation de milices de défense.

La compréhension de ce texte impose que la liberté individuelle de possession d’une arme n’a de sens que si cette possession s’intègre dans une milice de défense des libertés.

This amendment ratified in December 1791 is made up of two parts, the first being an absolute necessity of the moment, the second being the means to achieve this absolute necessity.

Today, when the Americans in favor of unregulated possession of weapons refer to this amendment, they make two mistakes.

  1. The first is to refuse a hermeneutic reading, that is to say to read the text enlightening it by understanding the political and military situation at the time of its adoption.
  2. The second, and certainly the most serious, mistake is to ignore the first part of the text which refers to the formation of defense militias.

The understanding of this text imposes that the individual freedom of possession of a weapon has no meaning unless this possession is integrated into a militia of defense of freedoms.

Ce que j’ignorais, c’est qu’un juriste irréprochable qui présida la Cour Suprême, Warren Burger, avait fait en décembre 1991 la même analyse que moi. 

Il affirme en substance qu’aujourd’hui le Deuxième Amendement devrait être reformulé en donnant le monopole des armes de guerre aux forces de l’ordre et aux armées.

What I didn’t know was that an impeccable jurist who presided over the Supreme Court, Warren Burger, did the same analysis in December 1991 as I did. 

In essence, he says that today the Second Amendment should be reformulated by giving the monopoly of weapons of war to the forces of law and order and the armies.

2 réflexions sur « Massacre à l’AR15 »

  1. Titine91

    hello
    en réflexion a ce carnage, je pense que c’est un débat stérile, les américains sont trop attachés a leurs armes et au 2eme amandement pour que ces citoyens arrivent a modifier leur mode de vie.
    Pauvres gosses.

    1. jlc Auteur de l’article

      Non, le débat n’est pas stérile. Au Canada, pays où la chasse et les armes font aussi partie des traditions, les fusils d’assaut ont été interdits à la vente, à la possession. Trudeau vient de lancer une proposition de loi pour interdire les armes de poing. Le Canada avance.
      Les criminels tels Ted Cruz, une saloperie de sénateur du Texas, acceptent de se faire sodomiser par la NRA.
      Idem pour Greg Abott (je l’écris habituellement Abort car il interdit aux femmes l’accès au choix de porter ou non à terme une grossesse). Abort qui est aussi infirme du bulbe que des jambes, ce médiocre suit la même voie.
      Il y a peu, le ségrégation était la règle.
      Il y a peu le Ku Klux Klan régnait en maître dans la société US.
      Je croise les doigts pour qu’un vent heureux souffle.
      J’ai changé le lien, DailyMotion inclut trop de pubs, je passe sur YouTube :
      https://www.youtube.com/watch?v=HmI6co3ensE

Laisser un commentaire