Massive Shooting 3

Et si on essayait de faire des stats sur des pays semblables.

Il est intéressant de comparer des objets comparables, dans les pages précédentes, nous avons comparé le nombre de morts par arme à feu pour cent mille habitants.
Cette valeur brute donne une idée des probabilités d’être victime d’une tir.
Toutefois il convient de constater que si les “Massive Shooting” font la une des journaux et autres TV News, il y a beaucoup plus de tués à l’unité, un tueur pour une victime. Ces tués sont un bruit de fond et sont aux média ce que les accidents de la route sont aux accidents d’avion : la route tue infiniment plus que les avions mais ni la route ni les meurtres à l’unité ne font le buzz.

Le tableau suivant compile des données extraites d’une page citée précédemment.La partie gauche du tableau montre une forte corrélation entre le nombre d’armes et les décès liés à celles-ci.
Une remarque concernant les suicides, la France sort du lot. Pour les pays cités dans ce tableau, les suicides sont approximativement deux fois plus nombreux que les homicides. En affichant un taux de suicides cinq fois supérieur aux autres pays par rapport aux homicides, cet écart impose de regarder ce nombre avec précautions et de le normaliser de façon arbitraire.

Homicides

  1. Par habitant, les USA possèdent dix fois plus d’armes que la France et l’Italie.
  2. Par habitant, le nombre d’homicides commis aux USA est vingt fois supérieur aux homicides commis en France et quinze fois à ceux commis en Italie.

De cette partie du tableau il est possible de tirer la conclusion suivante :

  • Ramené à la population
    – plus un pays possède d’armes,
    – plus le nombre morts par homicide est élevé
    .

Et comme le disait Pierre Desproges “Etonnant, non ?”

Ratio Armes / Homicides

Il convient de se poser la question de savoir si la densité des armes est un facteur aggravant.
En d’autres termes si l’on double le nombre d’armes, double-t-on le nombre de tués.
C’est l’objet de la partie droite du tableau. Dans ce tableau, plus le nombre de la colonne est petit, plus les armes sont individuellement meurtrières.

Si on lisse la valeur des suicides en France, on constate que le nombre de morts par arme est peu variable pour le nombre total de tués (homicides + suicides).

  • En incluant les suicides, on compte un mort par an pour dix mille armes.

En revanche, en ce qui concerne les homicides, plus les armes sont nombreuses, moins il faut d’armes par décès.

  • Aux USA vingt six mille armes tuent une personne par an.
  • En Italie il en faut trente sept mille.
  • En France soixante et onze mille.

De cette partie du tableau, en ce qui concerne les homicides on tire la conclusion suivante :

  • Moins il y d’armes, plus il en faut pour commettre un homicide.
  • Moins il y a d’armes plus il est tentant de se suicider avec.

Pour les homicides, c’est la définition même du cercle vertueux,
le nombre de tués par arme à feu décroît plus vite que les armes restant en circulation.

Maintenant vous pouvez choisir votre camp, mais si vous vous trompez, les chiffres sont intraitables.

182(1)