Photo de classe

30 décembre 2020

  • Rien ne vaut une photo de classe pour faire revenir les bons et mauvais souvenirs.
    Le NYT s’est attelé à cette tâche. Impossible de résister à l’envie de partager avec vous celle-ci.
  • Nothing beats a class photo to bring back good and bad memories.
    The NYT got down to this task. You can’t resist the urge to share this one with you.

Pour ceux qui ne sont pas immergés dans la politique US, quelques explications.
De gauche à droite en débutant par la ligne du haut.

  • Rudy Giuliani (le clown de la classe), ex maire de New York, autrefois reconnu comme un homme politique d’avenir, en particulier pour sa gestion de l’après 11 septembre, Giuliani a sombré dans le trumpisme le plus abject. Conspirationisme, populisme et déni de réalité sont les piliers de son expression. Finira en prison pour corruption.
  • Lindsay Graham (le lécheur de bottes en chef), Sénateur qui avant l’élection de 2016 déniait toute capacité à Trump pour gouverner, s’est converti dès l’élection du clown en godillot lèche-botte.
  • Docteur Antony Faucy (L’homme rêvé de la situation), épidémiologiste mondialement reconnu. Le seul de l’équipe a tenir tête au Pinocchio de la Maison Blanche. Reconnu par la majorité des américains comme la seule voix crédible depuis le début de la pandémie.
  • Joe Biden (le plus acharné), président élu, se comporte depuis le début de sa campagne en homme politique expérimenté, capable de compassion. Sera une bouffée d’air frais.
  • Elisabeth Warren (la plus déçue), Sénatrice, plutôt à gauche, avait débuté sa campagne présidentielle en fanfare. N’a pas tenu la distance. Sera un soutien critique.
  • Jim Clyburn (L’initiateur le plus puissant), député de Caroline du Sud, en soutenant Joe Biden à un moment critique des primaire, a transformé un loser en super gagnant.
  • Hilary Clinton (la plus angoissée), adversaire de Trump lors de l’élection de 2016, ne s’est toujours pas remise de sa victoire au vote populaire ponctué par la perte du collège électoral.
  • Bernie Sanders (le joueur le plus collectif), Sénateur de gauche, a fait une belle campagne pendant les primaires 2020, fut au dernier moment le seul à faire face à Biden, s’est rallié sans faille ni arrières pensées. Sera un caillou dans la godasse en cas de virage à droite.
  • Mitch McConnell (Au top en cas de vente de son âme au diable), Sénateur d’extrême droite, aura pourri les mandats d’Obama, obstructionniste en chef.
  • Wilbur Ross ( le champion de la sieste), Secrétaire au commerce, n’aura rien fait de positif, tout juste annoné quelques trumperies aussi stupides les unes que les autres. Aura gagné sa place au Panthéon des insignifiants.

528(1)