Printemps et confinement

27 mars 2020

L’avantage du confinement à la campagne est que l’on ajoute pas la claustrophobie à la crainte de se faire plomber. En ce qui concerne la contagion, nous venons d’apprendre que Boris, le clown populiste britannique, s’est fait rattraper par le COVID. Par pure manque de solidarité entre clowns, Fakident Pinocchio ne l’a pas encore annoncé. J’attends cette annonce avec impatience.

Revenons à l’arrivée du printemps.La mare est pleine, les carpes ne s’en plaindront pas.La haie le long de la route se pare de belles couleurs.Les oiseaux (Geais ?) se restaurent.Et si nous n’avons pas un retour de gelées, le cerisier fournira une belle récolte en juin.
Pourvu que Susan puisse en profiter en me rejoingnant avant juillet.

363(1)