Sabre et Goupillon une honte éthique

18 février 2019 : un Oxymore la Science religieuse

Le premier qui est capable de relier de façon logique Religion et Science mérite le prix Nobel d’épistémologie.
De qui se moque-t-on ici, comment peut-on confondre croyance et science.

25 janvier 2019 : Le Sabre et le Goupillon

De tout temps la religion s’est abritée derrière le pouvoir. Rien ne résume mieux ce déplorable état de fait que le slogan suivant :
Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens.

Au Canada, en Europe et tout particulièrement en France, la laïcité est devenue un prérequis d’une république apaisée. Un état aux contours et apparences démocratiques, les USA, république fondée sur la liberté cultuelle, ont mis au centre des institutions la croyance irrationnelle, la bigoterie d’état comme centre de gravité culturelle. Une détestable régression. Les campagnes électorales imposent une forme intolérable de strip-tease et nul ne peu prétendre être élu s’il ne mentionne pas une présence active à son église. Ne pas prier ostensiblement fait de vous, ipso-facto un terroriste incivique. Même Obama s’est senti obligé de faire référence à sa paroisse à Chicago.

Toutefois, si la liberté de pratiquer la religion de son choix est aux USA un droit explicite, clamer sa non croyance était, jusqu’à une époque récente, une impossibilité relevant d’un crime liberticide. Réclamer le droit de blasphémer, de nier l’existence divine était simplement impossible, anti-démocratique, voire même anti-américain. Démocratie et religion étaient simplement un couple inséparable. L’article suivant, publié sur ce site il y a peu, montre un réel changement, il est désormais prouvé qu’il n’est pas nécessaire de prêter serment sur la bible et invoquer le nom de “Dieu” lors des cérémonies de confirmation aux postes importants de l’administration.

En ce qui concerne la figure imposée de la croyance en dieu, depuis peu, sur une des chaînes d’information permanente, le clip suivant est diffusé aux heures de grande écoute.

Le plus jeune fils de Ronald Reagan, Ron Reagan, 61 ans en 2019, promeut la liberté de croire donc de ne pas croire. Une fondation, la Freedon From Religion Foundation, milite pour que la religion soit exclue de l’enseignement public en tant que vérité imposée, elle milite pour une réelle séparation de l’église et de l’état. Vrai, ils militent en anglais, mais la liberté n’a pas de frontière linguistiques. Si vous êtes courageux, rendez-vous sur leur site : https://ffrf.org/

380(1)