Saint Patrick’s Day

Contrairement à ce qu’affirme Bénito Pinocchio Trump, l’immigration a structuré l’Amérique. Des bannis d’Angleterre, aux allemands miséreux, aux juifs chassés par les Pogroms, aux italiens, polonais et irlandais chassés par la misère, les dictatures, les famines, l’Amérique s’est constituée non comme un Melting Pot, un creuset où tout est mélangé, mais comme un Salad Bowl, un bol de salade dans lequel on trouve de tout mais où chaque élément garde son identité tout en s’enrichissant de la culture de l’autre.

C’est dans ce Salad Bowl que se déroule une fois par an la Saint Patrick, la fête des irlandais.Le trèfle à trois ou quatre feuilles, vert, vert, vert est le symbole de la journée. C’est tout juste si la bière qui, plus que les autre jours coule à flot, n’est pas colorée par un jet de menthe.Ce jour là chacun défile et présente son irlanditude, du plus authentique au plus dévoyé, de l’école de danse en ligne, l’irlandaise pas la texane, au candidat à un office électif.Pour l’école de danse voir l’image un cran plus haut.
Pour le candidat, la Rolls Corniche.
Pas certain que ce type de programme me fasse voter pour lui.Quand on ne sait pas comment relier un centre d’imagerie médicale à la fête de l’Irlande, on déguise un Quad en vert.Les écoles des quartiers noirs ne sont pas en reste pour promouvoir leurs écoles, au moins avec elles, il n’y a pas d’arrières-pensées mercantiles.Ici un sourire, une parodie. Mais quelle était la marque de l’automobile des Ghosts Busters.Et une fois le défilé terminé chacun se retrouve dans un espace ouvert, sur une pelouse, normal la pelouse est normalement verte. Chacun s’y retrouve pour faire bombance. Et pour une fois, la Floride ne sera pas en reste, en ce 10 mars 2018 il fait humide, la pluie menace, il fait frais, moins de 22°, mais non pas -22°, +22°, mais pour la Floride, ce type de température relève de la vague de froid.

Et de dire que je suis venu ici pour réchauffer mes vieux os.