Salon Octobre 2018

Avant d’aller voir les zavions, gros et petits, il fallait bien se restaurer. Sitôt dit, sitôt fait, l’ex dabe aura trouvé l’estancot idoine pour permettre aux huit impétrants de se goinfrer.Et oui, tout débute par des discours, même une exhibition d’avions en vol. Vous noterez le vif intérêt que portent au discours du général l’un des BIA primés et l’élite de l’escadrille d’accro.Pour débuter l’envol, rien ne vaut la chute, parfaitement contrôlée elle, des paras.Nous n’étions pas en terre inconnue, parmi les pilotes participants l’ACHC était fort bien représenté. Florent, vu plus haut, et Mélanie, qui démontre ici que son avion n’est pas équipé de l’option “Marche Arrière” pourtant si utile par ailleurs auront, une fois de plus, démontré leur indéniable talent.Serait-ce une démonstration d’interception par la patrouille qui traite ici une tentative d’intrusion par encadrement dans un espace aérien protégé ?Que serait la La Patrouille de France sans ses fumigènes tricolores ?Et comme nous sommes en France, voici présentée la toute nouvelle figure du Tire-Bouchon.Enfin pour clore le diaporama, au moins en ce qui me concerne, un passage basse altitude du fameux décolle cérumen du conduit auditif par vibrations acoustiques, le Rafale.

Cela dit, en quittant le deuxième degré, une fort belle journée qui se sera déroulée sous un ciel radieux. Coup de bol car, pendant la nuit qui aura suivi cette belle présentation, la pluie qui avait été largement absente ces dernières semaines s’est invitée. Remercions la pour sa retenue pas si légendaire, sa venue après la bataille aura permis de belles prises de vue.

 

Laisser un commentaire