Un début de semaine

Une balade bien planifiée

En ce début de semaine j’avais prévu un grand tour en auto jusqu’à la Nouvelle Orléans. Près de 3000 km en une semaine. Finalement, au vu de la météo, j’ai opté pour une balade plus courte, une simple visite sur la côte du Golfe du Mexique.

Destination Naples

Pas vraiment avenant le temps. Le jour choisi coïncide avec l’arrivée d’un front froid sur une atmosphère chaude et humide. Voila le résultat.Arrivé sur place, la pluie reste présente, en revanche les pélicans s’en foutent, ils pêchent.Dépité, j’ai quitté Naples pour Port Richey où j’avais réservé un hôtel. Peu avant le coucher du soleil, une escadrille de pélicans descend vers le sud, probablement chassée par la vague de froid : au coucher du soleil, par un glacial vent de nord, il ne fait plus que 22°.Reste à apprécier le coucher de soleil et dîner sur le bord de la plage.

Voyage retour

Le lendemain matin, j’abandonne l’idée de retourner à Naples, le temps s’est certes amélioré, l’envie n’y est plus. Retour à la maison par les chemins vicinaux.

Rappel de ce que Jean Yann pensait des chemins de travers.

Résultat d’un choix douteux

Erreur funeste, Jean Yann affirmait “J’aime pas les départementales”, il avait raison. Ce n’est pas sur l’autoroute que des clous malveillants auraient attaqué un pôvre pneu.

Cet incident conclut un voyage raté pour cause de météo peu favorable.
Cerise sur le gâteau, la roue de secours est naturellement dégonflée. La Totale.

Heureusement Mc Giver dispose d’un petit compresseur. “Be prepared” comme ils disent ici. J’ai pu gonfler la roue de secours et rejoindre mon fournisseur de pneus préféré. Le clou mal placé ne permettra pas la réparation du pneu. Résultat, un train de pneus neufs à l’arrière.

Si pour certains Capri c’est fini, pour moi Naples c’est à refaire.