Tom Lehrer

Tom Lehrer


En 1966, alors en première, j’étais amoureux de Luisa Rogoff. Elle m’a prêté le disque que Tom Lehrer venait de presser. Le disque m’a séduit :  des textes compréhensibles, une musique gaie dont les citations et emprunts soulignaient le sens de la charge, ce disque je l’ai appris par coeur.

Luisa, le disque et moi avons vécu, pendant cette année là, un ménage à trois.

Par les citations suivantes, j’espère vous faire partager le plaisir que j’ai encore à les écouter.
Juste un truc, Youtube a la fâcheuse habitude d’enchaîner les séquences, n’hésitez pas à lui couper le sifflet, à ce Youtube.

Who’s Next

Si la Corée du Nord n’est pas citée, c’est qu’il y a cinquante ans…

New Math : Pas de vidéo mais le texte en plein écran, cela favorisera la compréhension. Désolé, impossible de faire apparaître cette chanson dans un cadre de cette page.

The Elements :

faire une chanson avec la table des éléments est un gageure, elle est réussie.

Et sa prestation complète à Copenhague.