Archives mensuelles : juillet 2022

La dèche / Stagflation

27 juillet 2022

 

Depuis mon retour en France je constate avec désespoir que les étagères Moutarde des allées « Epices » des super et hyper-marchés sont vides. La cause universellement évoquée est une très mauvaise récolte au Canada.

Le Saskatchewan a fort bon dos, mais je ne peux vérifier sur place.

Cela dit, depuis quelques jours, dans mon Carrefour Market, j’ai pu trouver l’objet de mes désirs gastronomiques, de la vraie Moutarde de Dijon probablement fabriquée en Chine.

Trouver de la Moutarde, c’est bien. Observer que la taille des emballages a diminué, c’est mieux. Et arrivé à la caisse, avec effarement, force est de constater que si le prix d’un pot de Moutarde n’a pas augmenté, c’est rassurant, la quantité a significativement diminué.

A quand grâce à Josef Poutaline, la Moutarde au prix du Caviar.

Sur la moutarde, un fort bel article du NYT.

Since my return in France I find with despair that the Mustard shelves of the « Epices » aisles of super and hyper-markets are empty. The universally mentioned cause is a very poor crop in Canada.

Saskatchewan has a very good back, but I can’t check on the ground.

That said, in the last few days, at my Carrefour Market, I was able to find the object of my gastronomic desires, the real Dijon mustard probably made in China.

Finding Mustard is good. Observing that the size of the packages has decreased is better. And when checking checkout, with dismay, it is clear that if the price of a pot of mustard has not increased, it is reassuring, but the quantity has decreased significantly.

This must be Josef’s Poutaline responsability if Mustard tops the price of Beluga Caviar.

On this very subject, a link to a superb article published in the New York Times.

1985(1)

Ultra-Orthodox vs Talibans

25 juillet 2022

L’humanisme a toujours eu un problème à gérer la relation avec les extémistes de sa propre communauté. Et cette réflexion concerne aussi la plus vieille religion dite mono-théiste.

L’article suivant publié dans Aaretz le 15 novembre 2017 tente de faire un point sur ce sujet. Il est publié dans sa version originale dans la colonne de droite.

Humanism has always had a problem when it comes to the relationships that everyone has to manage when it comes to the extremists of their own community. And this reflection also concerns the oldest so-called mono-theistic religion.

The following article published in Aaretz on 15 November 2017 attempts to provide an update on this subject. It is published in its original version in the right-hand column.

Pourquoi les juifs ultra-orthodoxes ont-ils si peur des femmes ?

Quand il s’agit de l’observance du Shabbat et de la kashrut, les hommes ultra-orthodoxes ne ignorent leur incapacité à résister à la tentation, les femmes sont particulièrement présentes. Le ministre de l’Intérieur Arye Dery a récemment demandé l’abolition de l’interdiction de la ségrégation sexuelle lors d’événements publics (Haaretz, 20 octobre). Cela contredit la décision du ministère de la Justice, qui a été adoptée comme une résolution du cabinet. Arye Dery a affirmé qu’une telle interdiction est un abus de la minorité ultra-orthodoxe en Israël. En fait cette même minorité religieuse tente d’imposer à la majorité un comportement qui n’est acceptable qu’à elle seule.

Why Are ultra-Orthodox Jewish Men So Afraid of Women?

When it comes to Shabbat observance and kashrut, ultra-Orthodox men aren’t concerned about being unable to resist temptation, yet it is a different story when it comes to gender separation Interior Minister Arye Dery recently demanded the abolishment of the ban on gender segregation at public events (Haaretz, October 20). This contradicts the decision of the Justice Ministry, which was adopted as a cabinet resolution. Dery claimed that such a ban is an abuse of the ultra-Orthodox (or ultra-Orthodox) minority in Israel. This clearly disregards the fact that this same minority is trying to impose behavior on the majority that is acceptable only to them.

 

Le fanatisme religieux juif d’Israël s’infiltre en Amérique

La question qui en découle, à savoir l’exclusion des femmes, est la suivante : qu’est-ce qui rend les ultra-orthodoxes dingues dès que les hommes et des femmes sont à proximité les uns des autres. De quoi ont-ils peur ? Après tout, n’est-il pas écrit dans le premier chapitre de la Genèse : «Il créa les Hommes et les Femmes», sans discrimination.

Dans l’ère talmudique, Bruriah, l’épouse de Rabbi Meir, a été remarquée pour son savoir. De fait, elle fit honte aux sages de la Mishna.

Mon défunt grand-père avait une longue et épaisse barbe. Il veillait à observer tous les commandements, tant les mineurs que les majeurs. Il va sans dire que ma grand-mère et mon grand-père ont assisté ensemble à des événements culturels et à des mariages.

Dans la communauté ultra-orthodoxe d’aujourd’hui, non seulement les hommes et les femmes ne s’assoient pas ensemble aux célébrations, mais il y a même des entrées séparées aux endroits où les événements se déroulent. 

Israel’s Jewish ReligiousFanaticism Is Infiltrating America

The question arising from this – another part of the exclusion of women – is: What is it about men and women in close proximity that drives the ultra-Orthodox so crazy? What are they afraid of? After all, is it not written in the first chapter of Genesis: “Male and female created He them,” without discrimination.

And in the talmudic era, Bruriah, the wife of Rabbi Meir, was noted for her learning and put even sages of the Mishna to shame.

My late grandfather had a long, thick beard and was careful to observe all the commandments – the minor ones as well as the more serious ones. That my grandmother and grandfather sat together at cultural events and in wedding halls goes without saying.

In the ultra-Orthodox community today, not only do men and women not sit together at celebrations, there are even separate entrances to the places where the events are held.

La tendance à la séparation et à l’exclusion s’accentue : la lutte contre le service militaire mixte, l’interdiction pour les hommes de pouvoir entendre les femmes chanter, des zones de sièges séparées dans les bus et même des trottoirs séparés dans les quartiers ultra-orthodoxes.

Le sommet de l’absurdité est arrivé lorsque les femmes ont été exclues d’une conférence sur les questions liées à leur fécondité.

Cette tendance, qui jusqu’à récemment, ne se retrouvait que chez les ultra-orthodoxes ashkénazes extrémistes, s’est intensifiée et maintenant est aussi adoptée par les dirigeants spirituels et politiques de la communauté séfarade.

Ce qui est regrettable, c’est que cette communauté, qui a toujours excellé dans son ouverture, sa modération et sa tolérance en matière de foi et d’observance, se dénigre maintenant face à l’hégémonie ashkénaze.

L’exclusion des femmes est un signe clair de l’échec complet du système éducatif ultra-orthodoxe. Cette société est basée sur une discipline de fer, visant à l’obéissance aux règles halakhiques. Le juif ultra-orthodoxe est soumis dès ses premières paroles quand il ouvre les yeux le matin, «Modeh ani» ( Je rends grâce ). Puis, en se levant de son lit, il se doit de marcher d’abord sur sa jambe droite. Chaque morceau de nourriture à manger nécessite une bénédiction préalable. La tenue méticuleuse, qui est une forme d’uniforme, est aussi un signe de discipline. Les étudiants de la yeshiva consacrent leurs journées à la prière et à l’étude.

The trend of separation and exclusion is growing: The battle against coed military service; the prohibition on men being able to hear women sing; separate seating areas on buses, and even separate sidewalks in ultra-Orthodox neighborhoods.

The apex of absurdity came when women were excluded from a conference on issues related to women’s fertility.

This trend, which until recently was the province only of extremist Ashkenazi ultra-Orthodox, has intensified and now also been adopted by the spiritual and political leaders of the Sephardi community.

What is so regrettable is that this community, which has always excelled in its openness, moderation and pleasantness in matters of faith and observance, now denigrates itself in the face of the Ashkenazi hegemony.

The exclusion of women is a clear sign of the complete failure of the ultra-Orthodox educational system. This society is based on iron discipline, aimed at obedience to halakhic rulings. The ultra-Orthodox Jew is commanded from his first words when he opens his eyes in the morning, “Modeh ani” (“I give thanks”). Then, upon rising from his bed, he is instructed to step first on his right leg. Every piece of food to be eaten requires a prior blessing. The meticulous attire, which is a form of uniform, is also a sign of discipline. And yeshiva students’ entire days are supposed to be devoted to prayer and study.

Et pourtant, il y a cette peur qu’ils ne pourront pas résister à la tentation d’être près des femmes. Par conséquent ils doivent éliminer tout risque de peur que le mauvais désir ne les pousse à commettre un péché.

On pouvait sûrement s’attendre à ce que leur éducation et le style de vie dans lequel ils ont grandi leur accorderaient une plus grande résistance à la tentation que ceux qui ont été formés par l’éducation laïque et la société.  Quel échec colossal d’une telle sous-culture !

Sur d’autres sujets, comme l’observance du Shabbat et les règles du kashrut, il ne semble pas y avoir de difficulté significative à résister à la tentation du péché. Si tel est le cas, pourquoi sont-ils prêts à remuer ciel et terre afin de se confronter au grand public sur la question de la séparation des sexes ? Il me semble que la raison de cette peur se cache au plus profond, quelque chose que l’ultra-orthodoxe n’admettra jamais : ils ont la pétoche dès qu’il s’agit des femmes.

A Bnei Brak, Beit Shemesh et Beitar Ilit, les femmes ultra-orthodoxes sont les soutiens de famille. Les hommes étudiant à la yéchivah passent leurs journées à discuter les questions talmudiques. Si celles-ci exigent un effort intellectuel impressionnant, leur lien avec la vie réelle est très ténu. Ils se sentent obligés de répéter et de souligner qu’ils sont au centre de l’existence, et pour ce faire, ils doivent mettre en évidence l’infériorité des femmes et les exclure.

Ce qui est particulièrement regrettable, c’est le parallèle évident avec l’extrémisme croissant des sociétés islamiques traditionnelles et du tiers monde.

En conséquence, même les éléments les plus modérés de la société ultra-orthodoxe ne se posent pas en défenseurs de la société et n’exigent pas l’imposition de la règle « [Celui] qui humilie son ami en public n’a aucune place dans le monde à venir » (Pirkei Avot, Chapitre 3, 11). Peut-être ont-ils aussi trouvé une explication vague à cela, comme s’il s’agissait d’un ami masculin, pas d’un ami féminin.

Le professeur Rafi Walden est chirurgien et défenseur des droits de la personne.

And yet there is this fear they will not be able to withstand the temptation of being near women, and therefore they must remove even the smallest doubt – lest the evil urge cause them to commit a sin.

Surely it could be expected that their education and the closed lifestyle in which they grew up would grant them greater immunity than those educated in secular education and society, and would not create even a flicker of fear of deviation from the norms that bind them. What a colossal failure!

On other matters, such as Shabbat observance and kashrut rules, there appears to be no significant difficulty in resisting the temptation to sin.
If this is so, why are they willing to move heaven and earth to confront the general public on the matter of gender separation? It seems to me that the cause is something deeper, something the ultra-Orthodox will never admit: There is reason to be afraid.

In Bnei Brak, Beit Shemesh and Beitar Ilit, ultra-Orthodox women are the breadwinners. The yeshiva students spend their days deep in talmudic issues – which require an impressive intellectual effort, but whose connection to real life is very tenuous. They feel compelled to reiterate and emphasize that they are at the center of existence, and to do this they must highlight the inferiority of women and exclude them.

What is particularly unfortunate is the obvious parallel to what is taking place with the growing extremism of traditional Islamic societies and the Third World.

As a result, even the more moderate elements in ultra-Orthodox society have not come out in defense and are not demanding imposition of the rule: “[He] who humiliates his friend in public has no share in the World to Come” (Pirkei Avot, Chapter 3:11). Perhaps they have also found a vague explanation for this, such as it’s talking about a male friend, not a female one.

Prof. Rafi Walden is a surgeon and human rights activist.

264(0)

Le film MAGA / générique en Yiddish

24 juillet 2022

 

De tout temps les blagues juives auront donné aux initiés les moyens de traverser des temps difficiles.

En cela le Yiddish, langue vernaculaire des juifs d’Europe Centrale ouvre de belles perspectives de dérision. L’image ci-dessous vous propose une brève introduction de cette forme d’humour que l’on nomme Witz.

Jewish jokes have always given initiates the means to go through difficult times.

In this the Yiddish, vernacular language of the Central European Jews opens up beautiful prospects of derision. The image below offers a brief introduction to this form of humour called Witz.

Merci Claude pour m'avoir transmis cette merveille

Chazer – Trump / Alias Pinocchio
Ancien président, deux fois mis en accusation,
– une fois pour tentative de subornation du président d’Ukraine,
– une autre fois pour tentative de coup d’état. Voir l’article précédent.
Mange comme un porc.
Eats like a pig.

Ganef – Steve Mnuchin
A profité de sa position de secrétaire au trésor pour s’enrichir.
Voleur
Stealer

Ligner – Kellyanne Conway
Conseillère de la Citrouille. A montré une capacité à tordre la réalité.
Menteur – Menteuse
Liar

Mamzer – Epstein
Pédophile, copin de la Citrouille, mort en prison lors d’un opportun suicide douteux.
Sa compagne, Ghislaine Maxwell, est, elle, en prison pour complicité aux faits reprochés à Epstein.
Bâtard
Bastard

Nebbish – Kushner
Se prend pour un génie des affaires. A fait couler l’empire immobilier de sa famille.
Echec qui lui vaut une admiration sans limites de la Citrouille.
Gringalet maladroit
Clumsy weakling

Nokschleper – Ivanka
Fille chérie de la Citrouille. Va probablement se retourner contre son père pour sauver sa peau.
Indésirable, collante, chiante
Undesirable, sticky, boring

Pisher – Eric
Simplement bon à rien.
Médiocre négligeable
Useless

Putz – Donald Junior
Plus con que la moyenne.
Même sa Citrouille de père s’interrogeait sur le bien fondé de partager le même prénom.
Le Larbin
The Broom, servant

Schlub – Steve Banon
Bien que pardonné par la Citrouille pour ses crimes initiaux, aura réussi à replonger dans un autre crime.
Vient d’être reconnu coupable.
On ne change pas une équipe qui gagne.
Idiot, crétin
Stupid

Schmegegge – Devin Nunes
Aura réussi à discréditer la commission de la Chambre qu’il présidait en allant chercher ses ordres à la Maison Blanche, la nuit tombée, par la porte de service.
Idiotie
Baloney

Schmuck – McConnell / alias Moscow Mitch
Politicard corrompu, capable des pires compromissions.
Idiot 
Idiot

Schnorrer – Betsy Devos
A fait fortune dans l’enseignement privé. A
Nommée à l’éducation nationale, aura fait en sorte de renforcer la ségrégation dans l’enseignement.
Néanmoins, fort opportunément,  aura démissionné le 7 janvier.
Profiteur / Profiteuse
Profiteer

Shande – Stephen Miller
Fasciste, conseiller de la Citrouille à la Xénophobie
A été viré de sa Synagogue pour ces mêmes motifs.
Une honte
A Shame

Schlger – Rudolf Giuliani
Ex maire de NY qui est entré au Panthéon des Maires par sa gestion des suites des attentats du 11 Septembre.
La suite n’est qu’une longue chute vers les Enfers crées par la Citrouille.
Pas trouvé de traduction
Translation not found

Shtarker – Josef Poutaline
Ex colonel du KGB, les sevices publics de l’ex-URSS, aura pollué les réseaux sociaux et facilité la montée de la Citrouille vers le pouvoir.
le Brutal

Tsuvak – Mike Pence
Vice président de la Citrouille, aura été un plus que médiocre gouverneur de l’Indiana, l’a suivi comme un chien dans toutes ses misérables décisions.
L’a néanmoins lâché lors de la tentative de coup d’état du 6 janvier.
Pas trouvé de traduction
Translation not found

Merci à Joseph pour son érudition qui m’a assisté à la traduction des qualificatifs Yiddish.
Si vous trouvez de meilleures variantes, faites le moi savoir, c’est avec plaisir que je les intégrerais.

579(0)

Le Déclin de MAGA

23 juillet 2022

 

Dès avant l’élection présidentielle US qui s’est tenue en novembre 2020, Pinocchio affirmait qu’il ne reconnaîtrait le résultat que s’il gagnait ces élections. Lors de l’élection de 2016 il avait déjà perdu le vote populaire de 3 millions de voix mais les distorsions liées au Collège Electoral, l’ont promues à la présidence.

Bien qu’ayant perdu en 2016 le vote  populaire et gagné par le College Electoral, Pinocchio clamait néanmoins une victoire par « Land Slide », l’équivalent d’une victoire écrasante. Lors de l’élection de 2020, le différentiel avec Joe Biden était de 7 millions de voix et le Collège Electoral cette fois aura nommé Biden à la présidence et renvoyé Pinocchio dans ses pénates floridiennes. Résultat incontestable, confirmé par toutes les Cours où des contestations ont été présentées et rejetées.

Néanmoins Pinocchio n’a cessé de contester le résultat du vote populaire et hurlé à la fraude massive, fraude rejetée par toutes les instances judiciaires. Cette contestation a un nom, « The Big Lie », le Grand Mensonge. Pinocchio aura tenté de faire pression sur les autorités des états où il avait perdu, il s’est fait prendre la main dans le sac en Georgia, le secrétaire Raffensberger ayant enregistré la conversation dans laquelle la Citrouille lui demandait de lui trouver près de douze mille voix pour faire basculer cet état en sa faveur.

Le 6 janvier 2021 le Congrès devait officiellement valider le vote du College Electoral et nommer Biden à la présidence. Aujourd’hui cette tentative de coup d’état est instruite par une commission d’enquête qui se rapproche de Pinocchio et terrorise ses sycophantes. Prochain épisode fin août ou début septembre.

Even before the US presidential election in November 2020, Pinocchio said he would only recognize the result if he won the election. In the 2016 election he had already lost the popular vote of 3 million votes but the distortions related to the Electoral College, promoted him to the presidency.

Although having lost the popular vote in 2016 and won by the Electoral College, Pinocchio nevertheless claimed a victory by «Land Slide», the equivalent of a crushing victory. In the 2020 election, the difference with Joe Biden was 7 million votes and the Electoral College this time will have appointed Biden to the presidency and sent Pinocchio back to his Florida counterparts. Indisputable result, confirmed by all Courts where challenges were presented and rejected.

Nevertheless Pinocchio has not ceased to contest the result of the popular vote and yelled at massive fraud, fraud rejected by all judicial bodies. This challenge has a name, “The Big Lie”. Pinocchio tried to put pressure on the authorities in the states where he lost, got caught red-handed in Georgia, Secretary Raffensberger having recorded the conversation in which the Pumpkin asked him to find him nearly twelve thousand votes to change this state in his favor.

On January 6, 2021 Congress was to officially validate the vote of the Electoral College and appoint Biden as president. Today this coup attempt is being investigated by a commission of inquiry that is close to Pinocchio and terrorizes his sycophants. Next episode in late August or early September.

Même Libé se régale avec une Schadenfreude et en fait sa première page.

Even Libé enjoys a Schadenfreude and makes it his front page.

982(0)

Enfin / At Last 2

9 juillet 2022

Avec la démission forcée de B.J. le populisme serait-il enfin au bout du rouleau ?

Le Clown Boris se fait virer.
Pinocchio voit les emmerdes se rapprocher.

La rationnalité serait-elle en train de prendre sa revanche ?

As B.J. resings populism finally at the end of its rope?

Clown Boris gets fired.
Pinocchio sees the pain of an indictment getting closer.

Is rationality taking its revenge?

Et enfin pour terminer sur une note optimiste, une intuition, une vision d’avenir et en paraphrasant Martin Luther King :

I have a Dream!

And finally, on an optimistic note, an intuition, a vision of the future and paraphrasing Martin Luther King:

I have a Dream!

2413(0)

Enfin / At Last

7 juillet 2022

La capture d’écran affichée en tête d’article vient d’un juriste nommé Procureur Général par Reagan. En aucun cas, ce type ne peut se voir accuser de pencher à gauche.

Et que dit ce juriste dans le premier paragraphe, je vais tenter une traduction impartiale.
« Les perversions législatives touchant aux syndicats de travailleurs, la religion, le Second Amendment (les armes à feu), l’avortement, le financement des campagnes électorales, le charcutage et les lois électorales, toutes ces perversions ont pour but de repousser les avancées du XXième siècle. Ces tentatives ne sont pas conservatrices, elles sont réactionnaires. »

Les USA ne sont plus aujourd’hui la référence en matière de démocratie, ils sont devenus un état pré-fasciste.

Si la bande de salopards qui a perverti les institutions pendant 4 années et, une fois les élections perdues, tenté un Coup d’Etat ne sont pas présentés à la Justice, la cause est foutue.

La Démocratie, comme le poisson pourrit par la tête.

Tant que Pinocchio ne sera pas derrière des barreaux, la démocratie sera en danger.

2463(0)

The screen capture above is a mail sent by Charles Fried, a USA Solicitor General named by Reagan. He cannot be accused to be a left wing liberal socialist.

Read carefully the first paragraph.

The conclusion is that the Supreme Court has been corrupted and has turned away from a guard rail of Democracy into a reactionary engine against it.

The so called Supreme Court perverts the openings of the XXth century regarding Workers Unions, Religion (separation), Second Amendment (perverting it), Abortion (denying Women their rights), Campaign finance (allowing big bucks perversion)…

The USA are are not any more a guiding light of a desirable mean of People’s Government, the USA now turn their back on Freedom and move towards a pre-fascist state.

The USA have lost their soul.

If the bunch of bastards who perverted the institutions for four years and, once the elections are lost, in order to stay in power attempted a coup d’état are not brought to justice, the cause of democracy is ruined.

Democracy, like fish rots by the head.

As long as Pinocchio and his sycophants are not behind bars, democracy will be in danger.

Justice at last, a dream come true