Archives mensuelles : octobre 2022

Brésil – Deuxième mi-temps

31 octobre 2022

 

De Gaulle disait du Brésil et ce non sans raisons, que
 » Le Brésil est un pays d’avenir et il le restera. »

Il y a quatre ans, dans le foulée de la montée des populismes à tendance autocratique, en accompagnant les USA, le Brésil avait porté au pouvoir un autocrate, Jair Bolsonaro. Les choix haineux et racistes de ce sinistre personnage, la destruction de la forêt amazonienne, la négation des droits des peuples de cette région, le creusement des inégalités, donc l’accroissement de l’extrême pauvreté, ces crimes envers la société brésilienne auront creusé sa tombe politique.

Le pendule de la politique, après avoir favorisé une droite fascisante aura rendu le pouvoir à une gauche populiste.

Et  le vaincu par les urnes clame une chanson connue aux US sous le vocable « The Big Lie », à savoir que les élections ont été truquées.

Actuellement aux USA l’ambiance est tendue, la fracture entre les autocrates et ceux qui croient encore à la démocratie semble définitive. En cas de défaite des autocrates US menacent de ne pas reconnaître de résultat. Pourvu que le Brésil montre qu’une voix de transition pacifique est la norme. Dans ce cas tout espoir n’est pas perdu.

De Gaulle said of Brazil and this not without reason, that « Brazil is a country of the future and will remain so. »

Four years ago, in the wake of the rise of autocratic populism, Brazil had brought to power an autocrat, Jair Bolsonaro, by accompanying the USA with the selection of Pinocchio the Pumpkin. The hateful and racist choices of this sinister character, the destruction of the Amazon rainforest, the denial of the rights of the peoples of this region, the deepening of inequalities, thus the increase of extreme poverty, These crimes against Brazilian society will have dug its political grave.

The pendulum of politics, after having favored a fascist right will have returned power to a populist left.

And the defeated by the ballot box proclaims a song known in the US as « The Big Lie », the elections were rigged.

Currently in the USA the atmosphere is tense, the divide between autocrats and those who still believe in democracy seems definitive. In case of defeat US autocrats threaten not to recognize a result. As long as Brazil shows that a voice of peaceful transition is the norm. In this case all hope is not lost.

Avec FREE t’as tout compris

25 octobre 2022

 

Voyager a l’étranger avec un téléphone portable souvent se révèle une expérience onéreuse. Non seulement les appels sont facturés au prix fort, mais par pure décence, je ne vous évoquerai pas le cout des connexions data si vous n’êtes pas connecté a un hot spot WiFi, dans ce cas, le kilo-octet se facture au prix du Caviar.

Ce qui est vrai en Europe l’est encore plus aux US. C’est une des raisons du succès de WhatsApp qui permet des communications gratuites pour peu que vous disposiez d’une connexion WiFi.

Toutefois il existe des oasis tarifaires qui rendent les communications lors des voyages parfaitement abordables pour certaines destinations. C’est le cas de FREE qui propose pour l’Amérique du Nord une offre difficilement refusable : les communications entrantes et sortantes USA-France sont gratuites, de plus on dispose d’une allocation data de plusieurs Giga-octets.

Comme je voyage souvent aux US et que je ne suis pas maso, je suis abonné depuis de nombreuses années chez FREE. Et je n’ai absolument aucune raison de m’en plaindre. Aucune raison, certes, sauf pour mon voyage actuel.

Lors de mon arrivée en Floride, comme d’habitude, je connecte mon téléphone au réseau US, le carrier qui prend en charge les abonnes FREE est, pour ce voyage, ATT. Le téléphone se connecte mais impossible de téléphoner a Susan. En revanche le canal data, celui de WhatsApp est opérationnel, je peux donc entrer en contact avec Susan. Cela dit, la situation n’est pas confortable, je me dois de trouver une solution.

Comme il n’y a pas de mystères en électronique, je cherche une explication. Susan dispose pour ses voyages en France d’un téléphone semblable au mien. J’échange donc les cartes SIM. La situation est inchangée, avec ma carte SIM le téléphone de Susan reste muet pour les appels voix mais dispose du canal Data.

Je contacte l’assistance FREE, mon problème est pris en compte et comme le Brésil qui est un pays d’avenir qui le restera, mon problème, comme Godot, attendra une solution. 

Insaisissable Bureaucratie

24 octobre 2022

 

Entrer aux US reste une opération hasardeuse en ce qui concerne les prédictions de temps d’attente a l’immigration. Non seulement il faut disposer d’une autorisation d’entrée sur le territoire, Visa, ESTA, Carte Verte mais en plus, en fonction des atterrissages, les files d’attente varient de façon erratiques.

Pour entrer aux US, je dispose d’un Visa qui, a la différence de l’ESTA me donne un droit de séjour de 180 jours alors que l’ESTA n’en accorde que 90. Remarquons que ce traitement des entrées sur le territoire ne s’applique pas aux citoyens US qui peuvent entrer en Europe pour 90 jours sur la simple présentation d’un passeport valide. Pour des raisons de reciprocité, il serait normal que cela changeât.

Donc en ce 21 octobre 2022, je quitte Paris pour rejoindre Miami via Casablanca. Je vous passe les détails des différents enregistrements et, après une quinzaine d’heures, je me retrouve dans la file d’attente d’entrée sur le territoire US. Au vu de l’expérience des candidats, l’attente est estimée a une triplette d’heures. Mais si Madame Michu, croyez-moi si vous voulez affirme une jeune femme ayant déjà vécu cette situation, on en a bien pour au moins deux heures. Au vu des zigzags de la file, cette affirmation reste parfaitement crédible. La file avance lentement, mon dernier RER local est dans une heure et demi, je commence a serrer les fesses.

Soudain, Miracle, le service d’ordre double le nombre de postes de contrôle en ouvrant ceux réservés aux citoyens US. Le temps d’attente fond comme neige en Floride. En moins de 15 minutes je me retrouve en première ligne pour présenter mon passeport. Le Cerbère de l’immigration me fait signe pour traiter les formalités d’usage.

Afin de faciliter les relations avec ce genre d’individu qui dispose du droit de vie et mort sur mon séjour, je lui tend mon passeport ouvert a la page du visa, page qui au cote de la photo récapitule tout mon état civil. Cerbère prend le passeport, y jette un coup d’oeil distrait, me salue d’un inhabituel « Welcome Jean », sans même faire lire le précieux passeport par le terminal, y ajouter un coup de tampon. Il me le rend sans aucune question et me libère. Je fonce pour récupérer ma valise et attraper mon RER nomme ici TriRail.

Comme le disait si justement Pierre Desproges, « Etonnant, non ? » Serais-je entre pour la première fois aux US sans etre enregistre, disons a l’insu de mon plein gre ?

Entering the US remains a risky operation with regard to the predictions of wait times at immigration. Not only do you have to have an authorization to enter the territory, Visa, ESTA, Green Card, but also, depending on the landings, the waiting lines lengh vary erratically.

To enter the US, I have a Visa which, unlike the ESTA, gives me a right of residence of 180 days whereas the ESTA only grants 90. Note that this processing of entries into the territory does not apply to US citizens who can enter Europe for 90 days on the simple presentation of a valid passport. For reasons of reciprocity, it would be normal for this to change and impose on US citizens asimilar entry process.

So on October 21, 2022, I leave Paris to join Miami via Casablanca. To make a long story short, I will skip the various steps to get the boarding passes. After a fifteen hour travel, I run into the immigration processing line. Based on the candidates’ experience, the wait is estimated at a threefold number of hours. But if Ms. Michu, believe me, says a young woman who has been through this before, it will take at least two hours. In view of the zigzags in the queue, this statement remains perfectly credible. The line moves slowly, catching the last train to Fort Lauderdale seems to be a distant dream. Scared at the idea to hire a cab from Miami to Fort Lauderdale, such an operation drains your wallet.

Suddenly, Miracle, the Security doubles the number of checkpoints by opening those reserved to the US citizens. Wait time melts like snow in Florida. In less than 15 minutes I find myself on the front line to hand my passport to the Border Patrol. The Immigration Commissioner invites me to join him to process the usual formalities.

In order to facilitate relations with this kind of unpredictable agent who has the right of life and death on my stay, I give him my passport open to the page of the visa, which on top of my photo summarizes all my marital status. Cerbère takes the passport, glances at it distracted, greets me with an unusual « Welcome Jean », without even having the precious passport fed into the terminal, adding a stamp. He hands the passeport back without asking any questions. In 5 seconds flat I can run to the next stage, reunite with my suitcase and catch my train named TriRail.

As Pierre Desproges so rightly said, « Amazing, right? » Would I have entered the United States for the first time without being registered, let’s say without my full face?

Les différentes entrées et sorties du territoire US sont enregistrées dans une base de données, celle-ci génère, a la demande, un récapitulatif des mouvements poétiquement nomme I94W. Au vu de mon entrée décrite plus haut, je pensais en être exceptionnellement exempté. Donc, ce matin, j’interroge la base de donnes et vous présente le résultat.

Résultat qui prouve que je suis bien officiellement entré aux US. Il y aurait-il eu une transmission magique de documents car ce n’est pas lors de l’immigration que mon entrée aura ete enregistrée.

En fait, je pense tenir l’explication. Les US et leur bureaucratie invasive imposent aux différents organismes un transfert de charges. C’est a Paris que Royal Air Maroc s’est chargée d’enregistrer mon entrée sur le territoire US. Cette extra-territoriale entrée je l’avais déjà vécue lors d’un voyage Canada US ou l’immigration US avait valide a l’aéroport de Montreal.

Ce n’est pas encore cette fois que j’entrerai aux US de façon furtive.

The various entries and exits of the US territory are recorded in a database, which generates, upon request, a summary of movements poetically named I94W. In view of my entry described above, I thought I was exceptionally exempted. So, this morning, I’m interogating the database and above you can check the results.

So I’m officially in the States. There would have been a magical transmission of documents because it was not during immigration that my entry was recorded.

In fact, I think I’m holding the line. The U.S. and its invasive bureaucracy are shifting burdens on different agencies. It was in Paris that Royal Air Maroc took charge of registering my entry into the US territory. This extra-territorial entry I had already experienced it on a Canada US trip where US immigration had validated my entry while boarding the plane in Montreal.

This time I will not sneak into the United States.

1659(3)

Home Sweet Home

22 octobre 2022

 

Premiere balade avec les chiens de Susan et avec un clavier QWERTY donc sans accents. Desole.

First walk to Las Olas with the dogs. And if you happen to read French, you will note that accents are gone, the post is typed with an US keyboard, no accents.

1624(0)

UK / La Baffe 2

21 octobre 2022

 

Dans mon premier article sur Liz Truss, l’arrogante nouvelle venue qui se voyait en Thatcher bis, je me moquais de sa première et prévisible baffe, à savoir réduire les impôts des riches.

Dans les pas de Pinocchio la Citrouille, elle chantait la rengaine du progrès de tous par la réduction de l’impôt des riches. Cette fois les réactionnaires anglais ont compris que, ce faisant, ils prenaient le chemin d’une défaite électorale.

La presse anglaise souvent pue du bec, merci Maxwell, parfois elle fait preuve d’humour. Cette fois elle met sur le même plan une Laitue et la Première Ministre. Après s’être interrogé pour savoir si après sa connerie, la Truss survivrait la Laitue, le couperet est tombé, la Laitue est encore consommable, la Truss a pris la porte.

Si seulement les électeurs US, pour les élections de mi-mandat bottaient le cul des nervis fascistes qui relèvent la tête.

In my first article on Liz Truss, the arrogant new commer who saw herself as Thatcher bis, I made fun of her first predictable slap in the face, which was a predictable reaction to cut taxes for the rich.

In the footsteps of Pinocchio the Pumpkin, she sang the song of progress of all by reducing the tax of the rich. This time the English reactionaries understood that in doing so they were on the road to electoral defeat.

The English press often goes lower than anyone could imagine, thank you Maxwell, sometimes the Press gives an occasion to smile. This time the Press puts on the same level a Lettuce and the Prime Minister. After wondering if after her bullshit, the Truss would survive the Lettuce, the shit hit the fan, the Lettuce is still good to go, the Truss is kicked out the door.

If only the US voters, for the mid-term elections, would kick the asses of the fascist nervis who are raising their heads.

1375(1)

Petit Rappel

20 octobre 2022

 

La mémoire du passé se limite souvent à une génération. Et ceci est vrai aussi pour les catastrophes, désastres. Ne pas oublier ne devrait pas être réservé aux historiens car si l’histoire ne se répète pas, souvent elle bégaie. Et parfois ne pas repérer les similarités interdit de comprendre les désastres à venir. 

Souvenons-nous de ces héros de l’Amérique entre les deux Guerres Mondiales, à savoir Charles Lindbergh et Henry Ford. Tous deux ont été honorés du titre envié, titre décerné par le TIME Magazine, « Man of the Year ».

The memory of the past is often limited to a generation. And this is also true for disasters, catastrophies. Do not forget should not be reserved for historians because if history does not repeat itself, it often stutters. And sometimes not identifying similarities prevents understanding future disasters. 

Let us remember those heroes of America between the two World Wars, Charles Lindbergh and Henry Ford. Both were honoured with the coveted title, awarded by TIME Magazine, « Man of the Year ».

Charles Lindbergh
Henry Ford

Chacun des deux héros méritent notre admiration, le premier aura traversé l’Atlantique sans escale de New York à Paris. Le second aura mis le monde en marche en créant une industrie qui reste centrale à l’idée de progrès et de liberté.

Que pouvait-il arriver à leur image ?

Each of the two heroes deserves our admiration, the first having crossed the Atlantic non-stop from New York to Paris. The second will have set the world in motion by creating an industry that remains central to the idea of progress and freedom.

What could happen to their image?

A Berlin, Hermann Goering, un pilote qui s’est couvert de gloire par ses exploits de pilote de chasse lors de la Grande Guerre, aura remis une haute distinction nazie à Charles Lindbergh. Cette remise de médaille reste liée aux prises de position de Lindbergh contre la guerre et pour l’isolationnisme des USA.

Henry Ford aura reçu, des mains de l’ambassadeur de l’Allemagne nazie, la Grande Croix de l’Ordre de l’Aigle. La remise de cette médaille récompense deux niveaux de prises de positions, l’isolationisme et l’antisémitisme.

In Berlin, Hermann Goering, a pilot who covered himself with glory by his exploits as a fighter pilot during the Great War, handed a high Nazi distinction to Charles Lindbergh. This medal ceremony remains linked to Lindbergh’s stand against the war and for US isolationism.

Henry Ford received from the ambassador of Nazi Germany the Great Cross of the Order of the Eagle. The award of this medal recognizes two levels of advocacy, isolationism and anti-Semitism.

Aujourd’hui l’Amérique s’empoisonne avec le Big Lie, le grand mensonge qui affirme que Pinocchio la Citrouille n’a pas perdu l’élection de 2020 contre Joe Biden.

Derrière ce grand mensonge se regroupent les mouvements d’extrême droite, fascistes en tout genre, armés jusqu’aux dents, ils promeuvent le slogan MAGA (Make America Great Again) un slogan sans fondement qui chatouille le mythe d’une époque heureuse. 

Je serais en Floride pour les élections de mi-mandat et je crains que les protagonistes du Big Lie gagnent les élections. Si tel est le cas, Les USA entreront dans un tunnel et il est à craindre que nous les suivrons.

Today America is poisoned with the Big Lie, the great lie that claims that Pinocchio the Pumpkin did not lose the 2020 election to Joe Biden.

Behind this great lie are the far right movements, fascists of all kinds, armed to the teeth, they promote the slogan MAGA (Make America Great Again) an unfounded slogan that tickles the myth of a happy time. 

I will be in Florida for the mid-term elections and I’m afraid the Big Lie players will win the election. If this is the case, the US will enter a tunnel and it is to be feared that we will follow them.

968(1)

La cinémathèque du Père Cech

11 octobre 2022

A mes très fidèles lecteurs inscrits et connectés, je viens de mettre en ligne ma cinémathèque.
Elle est disponible en cliquant dans la barre de menu AVIONS / BAGNOLES / VIDEO
ou en cliquant sur le Drive In.
Si j’ai commenté quelques films, vos remarques seront bienvenues.

323(0)

Les US et la Médecine

10 octobre 2022

La p’tite Vieille affirme que
le Docteur lui donnait 6 mois à vivre.
Elle l’a flingué.
Le juge lui a donné 20 ans.

Et de dire que les études de Médecine, aux US, sont payante. Et elles sont très chères.

Cela dit les consultations aussi, faut bien payer les études.

In the US becoming a doctor is fucking expensive.

On the other hand visiting a Doc’ Practice ain’t cheap either.

The Little Old Lady got the solution.

1409(1)

Schumacher Logistics incapables

4 octobre 2022

Il y a plus de 6 mois, j’ai confié à Schumacher Logistics ma précieuse Mercedes de Collection pour qu’ils me la transportent et la livrent au Havre. 

Hier soir, le bateau chargé de transporter mon auto était à quai au Havre.

6 months ago I placed an order to have my car shipped from Florida to France. The invoice was paid on the spot, our side of the paper work was immaculate.

Yesterday evening, the EVER LUCKY was moored in Le Havre in France, ready to deliver my precious car.

Si j’en crois Schumacher Logistics, la compagnie à laquelle j’ai confié mon auto, en date de lundi 3 octobre 2022, celle-ci est sur le point d’être débarquée et mise à disposition du transitaire au Havre.

According to Schumacher Logistics, this very Monday October 3rd 2022, the car is on the EVER LUCKY and about to be handled to the French transit company.

I am getting ready to run to Le Havre and finally pick her up.

Ne disposant d’aucune information, j’interroge Bolloré qui me fournit rapidement la réponse suivante.

As the EVER LUCKY is mored in Le Havre, I expect from the French handler a message that I must get ready to clear the customs to take her back home.

La seule réponse que les incapables de Schumacher Logistics me fournissent est :
soyez patients.
Ci-dessous leur dernier message.
Aucun élément concret.
La même chanson depuis 6 mois.
Un vrai disque vinyl rayé.

The Pros, on the French side, inform me that, contrary to what the US third world  Web side said, the car is not on the EVER LUCKY.
Be patient, they said.
The same stupid song played for the last 6 months.
It just sounds like a scratched vinyl record.

Pour tenter de se dédouaner, ils me fournissent un ADVISORY, qu’ils ont eux même rédigé.

De mon côté je dispose d’un courriel du mois de juin qui affirme que les problèmes portuaires sont désormais résiduels.

Je rigole, mais d’une joie triste.

They try to hide their inability to handle properly shipping issues with a fake news self written ADVISORY.

I asked the Savannah Port Authority about gluts and delays. They confirmed that, in June, shipping was already almost glitchless.

Let me laugh, but it is Shadenfreude.

1761(0)

UK / La Baffe

3 octobre 2022

Dès son arrivée au pouvoir, Pinocchio la Citrouille s’est empressé de faire un cadeau au riches en réduisant leurs impôts.  Il avait réussi à faire croire que cette réduction profiterait à l’ensemble de la population. Une évidente contre-vérité mais il venait d’être élu et jouissait du bénéfice du doute.

La droite réactionnaire qui s’était installée au pouvoir en Grande-Bretagne avec le Clown hirsute s’était vue obligée de le pousser dehors pour cause de scandales divers et variés. Remplacé au pied levé par Liz Truss, celle-ci a crû pouvoir répéter le coup de bluff fait il y a 6 ans par Pinocchio.

Chère chère Liz n’a pas vu le vent tourner. Aux US, la droite réac recule après s’être tiré de nombreuses balles dans les deux pieds. Au Brésil Bolsonaro est arrivé derrière Lula. Les réactionnaires ont usé jusqu’à la corde les ficelles du mensonge promu par un incertain Josef Goebbels qui affirmait : 
– « Plus un mensonge est gros, mieux il passe. »

Ce dimanche, avec un air penaud, Liz Truss, devant une réprobation quasi unanime, a retiré son projet de loi en expliquant que celui-ci n’avait pas été présenté correctement.

Il semblerait que le vent tourne, que les réactionnaires qui avançaient derrière un paravent nommé le conservatisme compassionnel, sont enfin démasqués. Il est grand temps que le vivre ensemble, l’égalité des chances, la pensée humaniste reprenne ses droits.

Si seulement, en France, le Parti Socialiste pouvait renaître de ses cendres et se débarrasser des Khmers Verts qui polluent le discours politique.

Si seulement, en Grande-Bretagne, les Lib-Dem (le parti pro-européen), gagnait les élection anticipées à venir.

Si seulement, aux Mid-Terms, les non réac (faut pas trop en demander), collaient une claque aux grandes gueules fachos, peste que cela nous ferait, à tous, le plus grand bien.

As soon as he came to power, Pinocchio the Pumpkin was quick to give a gift to the rich by reducing their taxes.  He managed to make it seem that this reduction would benefit the entire population. An obvious untruth but he had just been elected and enjoyed the benefit of the doubt.

The reactionary right that had come to power in Britain with the Hirsute Clown was forced to push him out because of various scandals. Replaced on the fly by Liz Truss, she thought she could repeat the bluff done 6 years ago by Pinocchio.

Dear Liz did not see the wind turn. In the US, the right reacts back after shooting many bullets in both feet. In Brazil Bolsonaro came behind Lula. The reactionaries have worn to the core the strings of the lie promoted by an uncertain Josef Goebbels: 
« The bigger the lie, the better. »

This Sunday, Liz Truss, faced with almost unanimous disapproval, withdrew her bill, explaining that it had not been presented properly.

It seems that the tide is turning, that the reactionaries who were advancing behind a screen called the compassionate conservatism, are finally unmasked. It is high time that living together, equal opportunities, humanist thought take back their rights.

If only, in France, the Socialist Party could rise from its ashes and get rid of the Green Khmer who pollute political discourse.

If only, in Britain, the Lib-Dem (the pro-European party) would win the upcoming early elections.

If only, in the Mid-Terms, the non-areac (do not ask too much), would stick a slap to the big facho mouths, plague that it would do us, to all, the greatest good.

2017(0)