COVID : Trois / Une / Première

10 décembre 2021

 

Arrivé aux US dès l’ouverture des frontières début novembre, je n’avais pu recevoir ma troisième injection. La rigidité du protocole pour cette troisième injection imposait un délai incompressible de 6 mois. Vacciné depuis le 1 juin, il m’aurait fallu attendre le 1 décembre.
Impossible.

Cela dit, aux US le protocole de cette troisième injection, est semblable, six mois. Donc, depuis le 1 décembre, je pouvais être vacciné, j’ai demandé à Susan de m’inscrire. Depuis son iPhone ce fut un échec, je me suis donc adressé au Consulat de Fance à Miami. Miracle, dans l’heure qui suivit ma requête, j’obtenais une réponse et un lien à suivre.

Sitôt dit, sitôt fait, je me place dans la file d’attente en tant que « Non Assuré ». Et miracle, en moins de 5 minutes j’obtiens un QRCode et une adresse pour vaccination à convenance.

Le monde appartenant à ceux qui se lèvent tôt, ce vendredi 10 décembre je me précipite au lieu proposé muni des Saints Sacrements, à savoir le QRCode, mon certificat de vaccination franco-européen et une pièce d’identité avec photo, mon permis de conduire français.

A l’arrivée sur site deux entrées vers les tentes de test-vaccination. Je choisi la file vaccination, la file test étant plus que longue. Cela tombait bien, je voulais un vaccin. Donc arrivée sous la tente pour l’injection.

Accueilli par un infirmier, nous rencontrons un souci lors de la mise en place. Je suis vacciné à l’Astra-Zeneca qui ne fait pas partie des vaccins validés aux US. Et dans ce cas, cette injection est considérée comme une première injection et non un Booster. Pour contourner le problème l’infirmier inscrit une primo vaccination avec du Jansen qui ne comporte qu’une injection. Donc celle que je vais recevoir est considérée comme le Booster. Joli coup Baron.

Having arrived in the US at the opening of the borders in early November, I had not been able to receive my third injection. The rigidity of the French protocol for this third injection imposed an in-compressible delay of 6 months. Vaccinated since June 1, I would have had to wait in France until December 1. Impossible.

That said, in the US the protocol for this third injection is similar, six months. Since December 1, I could be vaccinated, so I asked Susan to register online. Since his iPhone failed, I mailed an info request to the French Consulate in Miami. Miracle, within an hour of my request, I got an answer and a link to follow.

Could not wait any longer, I went online, registred as « Uninsured ». And miracle again, in less than 5 minutes I get a QRCode and an address for vaccination at convenience.

Napoléon said that the world belongs to those who get up early. This Friday, December 10, I rush to the designated location with the Blessed Sacraments, namely the QRCode, my Franco-European vaccination certificate and a photo ID, my French driving licence.

Upon arrival on site two entries to the test and/or vaccination tents. I choose the vaccination line, no reason to be tested and the test waiting line looks like a Vuitton line on the Champs-Elysées. Good news, I was shooting at the vaccine, not the test. So I made it to the Vaccine Tent to get my  injection.

Welcomed by a nurse, we ran into a problem when filling the needed documents. I am vaccinated with Astra-Zeneca which was not part of the accepted US vaccines. And in this case, this injection is considered a first injection and not a Booster. To get around the problem, the nurse registers a primary vaccination with Jansen which involves only an injection. So the one I’m about to receive is considered the Booster. 

Une fois l’injection faite, je me vois décerné la médaille du Booster Cosmopolite. Il convient de noter que cette injection est totalement gratuite, une exception pour les US en ce qui concerne les actes médicaux. Le vrai souci sera de le faire enregister dans mon Passe-Sanitaire et là, c’est pas gagné.

839(1)

After the injection, I was awarded the Cosmopolitan Booster Medal. It should be noted that this injection is completely free, an exception for the US in terms of medical procedures. The real concern will be to have it recorded in my French Sanitary Pass and that will be another story.