En attendant mes Dents

16 Septembre 2022

   

De retour à Budapest pour me faire implanter des dents de requin, entre les essayages, je dispose que jours libres, alors je me balade.

Et lorsque l’on est desoeuvré, il reste le shopping. Non pas les fringues, faut laisser ça au sexe dit faible, je suis tombé sur une boutique, juste en face de la Grande Synagogue, boutique qui fait dans le Bizarre, les appareils photo d’occasion. Lors de mon premier séjour j’avais trouvé un KIEV, copie éhonté d’un ZEISS. Faut dire que les Popofs avaient démonté l’usine en prise de guerre et l’avaient remontée en Popovie.

Ils avaient répété la manip sur les LEICA et en avaent sorti deux copies, les ZORKI, ceux-là je les connaissais, mais aussi des FED. L’échoppe avait à la fois du ZORKI et du FED, j’ai craqué.

Et en plus ils fonctionnent, un Miracle.

1006(1)

Back in Budapest to have replacement teeth implanted, between fittings, I had days off, so I used them to visit.

And when you feel useless,  shopping is a way to fill the void. Clothing is not my cup of tea, I leave it to the so-called weak sex, I came across a shop, right in front of the Great Synagogue, shop that offers what wierdos love, used cameras. During my first stay I found a KIEV, a shameless copy of a ZEISS. It must be said that the Ruskis had dismantled the factory at the end of WW II and had put it back in Vodkaland.

They did it again on the LEICA factory and manufactured two copies, the ZORKI, this version was known to me, and also the FED. The shop had both ZORKI and FED, so I used my VISA.

And guess what, they work, a Miracle.

Deux FED 3 et Un FED 2

4 réflexions sur « En attendant mes Dents »

    1. jlc Auteur de l’article

      De poids, vrai surtout s’il est équipé du fameux 20mm ZEISS Flektogon.
      Voir le nouvel article Ostalgie, il trone, tel un Tsar d’URSS, monté sur un ZENITH EM.
      On se sent moins seul.

Laisser un commentaire