Déni de réalité : compilation

8 décembre 2020

Le déni de réalité conduit à des situations criminelles.
Souvent le déni conduit à des situations inextricables.
Le clown de la Maison Blanche n’est pas le seul à nier la réalité de l’élection ou celle de la COVID. Il est toujours possible de nier toute forme de réalité.

Merci l’intolérance. Parfois il faut être intolérant avec l’intolérance.
Si affirmer « pas de liberté pour les ennemis de la Liberté » doit être inclus dans les prolégomènes dangereux, cette affirmation est parfois nécessaire.
Nier l’intolérance conduit à éviter de pointer ses conséquences.

Depuis que Pinocchio a perdu les élections, son épouse Mélania tente de trouver un nouveau job. Lorsqu’elle lui demande ce que Putin fait à ce putain de Noël, il lui suggère de l’empoisonner pour pouvoir le rejoindre.

Carte publiée le 7 décembre par le New York Times.
Les USA sont en pourpre donc avec un taux de contagion élevé.
La France fait significativement mieux.
Nous éviterons de pointer la Suède qui avait choisi l’immunisation globale.
Les chiffres ci-dessous correspondent au taux de contagion par 100 000 habitants.
USA : 61 / France  : 16
Ces nombres ne me donnent pas envie de laisser Susan retourner en Floride.
Allemagne : 22
Grande-Bretagne : 23
et pour conclure
Suède : 50 à comparer à la Norvège : 6,9
Certains pays n’ont pas nié la réalité.


354(1)

Laisser un commentaire