Violence policière

27 avril 2021


Depuis la mort de George Floyd, noir étranglé par un policier pendant plus de 8 minutes, les morts du fait de la police font les gros titres des chaînes d’information. Une violence policière aux US mises en avant par les médias. Certes, mais qu’en est-il en France. Et que disent les chiffres en relation avec la violence ? Ci-dessous un extrait de la traduction d’informations fournies par le Bureau de Statistiques du Ministère de la justice US.

Décès par tranche d’âge en 2015.
Les estimations mises à jour du Bureau of Justice Statistics publiées en 2015 estiment que ce nombre est d’environ 930 par an. 

Sachant que la population US est de l’ordre de trois fois celle de la France, les décès liés à des actions de police devraient s’élever à 300 morts par an.  Extrait d’une page WIKIPEDIA, le tableau ci-dessous récapitule le nombre de tués par les forces de l’ordre. Ces chiffres comprennent à la fois les « bavures » mais aussi les décès liés à des actes d’auto-défense, en particulier au moment de tentatives d’arrestations.

Année Nombre de décès Nombre de blessés
2017 14 une centaine
2018 15 106
2019 19 117

Avant de tenter de donner une explication pour comprendre un écart de 1 pour 25, à moins que les chiffres fournis soient délibérément faux, il convient de réfléchir sur le causes de ce facteur multiplicateur : Aux US la police tue 25 fois plus qu’en France. Affirmer que la police française est exemplaire, que celle des US est criminelle, serait prendre des raccourcis douteux. N’étant ni spécialiste de l’action de la police ni sociologue, je ne fournirais donc pas une explication. Toutefois, la violence avérée de la société US, violence adossée à la diffusion anarchique et injustifiable d’armes à feu, ouvre une voie pour expliquer ces statistiques.

Pour éclairer ces différences de comportement des forces de l’ordre, permettez-moi de vous raconter une histoire vécue. En 2014 lors de mon tour d’Amérique, avec ma 2CV je traversais le Wyoming, un état du Nord-Ouest. La 2CV montrant quelques faiblesses, je décidais de régler les culbuteurs. Le milieu de la page pointée par le lien Wyoming décrit la réparation. En fois la réparation faite Pierre, mon compagnon de voyage, vérifie que l’auto a retrouvé la majorité de ses 25cv et, de fait, juste avant la sortie du village la Deuche rugissante atteint les 70km/h . Circonstance aggravante, elle réalise cet exploit devant un policier local qui nous rattrape et se prépare à nous coller une prune. Les papiers de la voiture étant dans la cantine qui remplaçait la banquette arrière, je me prépare à sortir de l’auto pour les récupérer. Le cogne, d’un air renfrogné, la main sur son flingue, pensant que j’allais l’agresser, m’interdit de sortir et m’impose moultes contorsions depuis mon siège passager pour récupérer les papiers. Clairement la confiance régnait, mais de très loin. Si en France je me suis déjà fait contrôler pour vitesse non réglementaire, jamais les gendarmes ou autres policiers n’avaient la main sur le flingue, jamais ils ne m’ont interdit de sortir de l’auto.


Since the death of George Floyd, a black man strangled by a policeman for more than 8 minutes, the deaths of the police make the headlines of the news channels. Police violence in the US is put forward by the media. But what about police violence in France? And what do the figures say about the relationship to violence? Below is an excerpt of information provided by the Bureau of Statistics of the US Ministry of Justice.

Deaths by age group in 2015.
The updated Bureau of Justice Statistics released in 2015 estimate that this number is approximately 930 per year.

Knowing that the US population is about three times that of France, deaths related to police actions, in France, are expected to rise to 300 deaths per year. From a WIKIPEDIA page, the table below summarizes the number of killed by law enforcement. These numbers include both « blunders » but also deaths related to acts of self-defense, especially at the time of attempted arrests.

Year Number of Deaths Number of Wounded
2017 14 around a hundred
2018 15 106
2019 19 117

Before attempting to give an explanation for a 1-to-25 discrepancy, unless the figures provided are deliberately false, it is necessary to reflect on the nature of this multiplier factor: In the US the police kill 25 times more than in France. To assert that, on one hand, the French police is exemplary, that, on the other hand, the US police is criminal, would take dubious shortcuts. Since I am neither a specialist in police action nor a sociologist, I will not provide a conclusion. However, the proven violence of US society, which is predicated on the dissemination of firearms, statistics opens a way to valid explanations.

To shed light on these differences in law enforcement behavior, let me tell you a real live story. In 2014 during my tour of America, with my 2CV I crossed Wyoming. The 2CV showing some weaknesses, I decided to adjust the rockers. The middle of the page pointed by the Wyoming link describes the repair. Once the repair made Pierre, my travel companion, verifies that the car has found the majority of his 25hp and, in fact, just before the exit of the village the roaring Deuche reaches 70km/h (40mph) and, aggravating circumstance, She performs this feat in front of a local cop who stops up to us and gets ready to issue a speeding ticket. With the car documents in the container replacing the back seat. I’m getting ready to exit the car and pick them up. Smoky the Bear, with a grim on his face and his hand on his gun, thinking that I was going to attack him, imposes contortions from my passenger seat to retrieve the papers. Clearly trust was not invited to the convention, a gross understatement. I have already been stopped for non-legal speed, never the police never had their hand on the gun, never did they forbid me to get out of the car.


260(1)

Laisser un commentaire